Verdunisation

La verdunisation est un procédé de désinfection de l'eau mis au point par Philippe Bunau-Varilla[1]. Il a lieu par chloration et fut d'abord testé dans la région de Verdun et plus particulièrement lors du siège de Verdun en , et pendant et après la Première Guerre mondiale dans une zone particulièrement vulnérable aux épidémies en raison du siège de Verdun, de la guerre et de la présence d'une multitude de cadavres humains et animaux dans les cours d'eau et sur les points d'eau.

Méthode

La verdunisation consiste à injecter de l'eau de Javel diluée juste à l'entrée des pompes centrifuges. Le brassage énergique du mélange agit synergiquement avec le désinfectant, améliorant l'efficacité de la désinfection.

La technique, d'abord testée à Paris en 1911, a été améliorée (par l'optimisation des doses de chlore) et l'automatisation, pour aboutir à l’« autojavelliseur automatique » de Bunau-Varilla.

Voir aussi

Articles connexes

Références

  1. D. Villessot & M. Bermond, « De la qualité de l'eau potable à la vraie bataille de l'eau », La Houille blanche, nos 4-5, 2002, pp. 110-120 (résumé).
  • Portail de la chimie
  • Portail de la Première Guerre mondiale
  • Portail de la médecine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.