Vernis de Pasto

Le vernis de Pasto est une technique artisanale indigène très ancienne et typique de la ville de San Juan de Pasto, dans le sud de la Colombie. Il est généralement utilisé pour décorer des objets en bois avec la résine obtenue à partir d'un arbre appelé mopa mopa (Elaeagia pastoensis mora) se trouvant dans les forêts andines et dans la forêt de Putumayo.

Origines

Artisans réalisant la technique du vernis de Pasto, par Manuel María Paz (aquarelle de 1853).

Une grande partie des études sur le vernis de Pasto remontent à l'époque de la colonisation espagnole des Amériques. Les premières notes datent de 1543, faisant référence à la qualité de ces produits et du patient ouvrage effectué. Lors d'un de ses voyages entre 1756 et 1767, le frère Juan de Santa Gertrudis consacre plusieurs pages, dans son livre Maravillas de la naturalezai, pour expliquer le processus ancien de vernis appliqué sur des objets en bois[1].

Si à l'arrivée des Espagnols cet art s'exerçait jusqu'en Équateur, ce métier est dorénavant en voie de disparition en raison de la grande taille des arbres mopa mopa et du manque de programmes pour la prolifération de sa culture[1].

Processus de fabrication

Utilisation

Notes et références

  1. (es) « Barniz de Pasto, artesanía legendaria herencia del pasado », El Tiempo, (lire en ligne, consulté le 4 septembre 2015)

Bibliographie

  • Conspirando con los artesanos: crítica y propuesta al diseño en la artesanía. Autores Ana Cielo Quiñones Aguilar, Gloria Stella Barrera Jurado. Biblioteca del profesional. Edición ilustrada. Editorial Pontificia Universidad Javeriana, 2006. (ISBN 9586838838 et 9789586838832)
  • Aproximación al barniz de Pasto. Osvaldo Granda Paz, Edición ilustrada. Editor Editorial Travesías, 2006. (ISBN 958440492X et 9789584404923)
  • Portail des arts
  • Portail de la Colombie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.