Vetus Latina

Vetus Latina (vieille [traduction] latine) est le nom collectif des anciennes versions latines des textes bibliques effectuées à partir des textes grecs. Les plus anciennes d'entre elles remontent au IIe siècle. Ces traductions, faites à différents endroits par des traducteurs différents, sans contrôle de la hiérarchie ecclésiastique, sont fort diverses et pas toujours très précises.

Une page du Codex Vercellensis, un exemple de Vetus Latina. Il s'agit d'un extrait de l'Évangile de Jean, 16:23-30.

Ces versions ont précédé la traduction initiée par Jérôme de Stridon (382-405 AD), qui produisit la collection appelée Vulgate (traduction commune) latine. Celle-ci finit par évincer les anciennes versions dans l'usage des Églises chrétiennes latines.

La Vetus Latina n'est conservée que très partiellement. Les versions provenant de l'Afrique portent le nom collectif Afra ; celles de l'Europe Itala.

Étude des sources

Un prêtre bavarois, Joseph Denk, entreprit, à la fin du XIXe siècle, de collecter les citations de la Bible latine dans les écrits des Pères de l’Église. La collection de Denk, comportant plusieurs centaines de milliers de fiches, a été léguée à l’abbaye majeure de Beuron.

En 1945 le moine bénédictin Bonifatius (Peter Paul) Fischer (1915–1997) fonda le Vetus-Latina-Institut au sein de l'abbaye majeure de Beuron, en Allemagne. Le but de cet Institut est la collection et l'édition de tous les restes des anciennes versions latines qui constituent la Vetus Latina. L'édition est prévue en 27 volumes.

À présent, l'Institut travaille en collaboration avec l'Université catholique de Louvain, en Belgique.

Liens externes

  • Portail de la Bible
  • Portail de l’édition
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.