Victor Haïm

Victor Haïm est un dramaturge, acteur, scénariste, metteur en scène et professeur d'art dramatique français d'origine gréco-turque né en 1935 à Asnières (Seine). Ses œuvres sont traduites et jouées dans plusieurs pays.

Pour les articles homonymes, voir Haïm.
Victor Haïm
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Enfant

Il est le père de l'actrice Mathilda May et de la danseuse et comédienne Judith Haim.

Biographie

Victor Lévy, qui prendra plus tard le nom de plume de Victor Haïm, est né à Asnières le 22 juillet 1935, dans une famille juive sépharade originaire de Salonique[1]. Ses parents déménagent ensuite rapidement pour Nantes. La Guerre de 1939-1945 a des conséquences dramatiques pour sa famille qui doit se réfugier dans la clandestinité dans le Massif central en 1941. Toute la famille de sa mère est exterminée[2]. Revenu à Nantes en 1945, il reprend ses études au Lycée Jules Verne puis au Lycée Clemenceau, et il entre, en parallèle de sa scolarité, au Conservatoire d’art dramatique de Nantes, où il étudie sous la direction de Jacques Couturier. Il en sort en 1954, sans prix mais avec une médaille de diction. Il s'installe alors à Paris, où il fait des études de lettres, obtenant une maîtrise de Lettres modernes, et entre à l’École supérieure de Journalisme. Il trouve un stage à l’Agence France Presse mais ses passions restent le théâtre et l'écriture. Il écrit à cette époque deux pièces qui ne seront jamais jouées[3].

Quelques mois après son mariage avec Margareta Hanson, professeur de ballet et chorégraphe suédoise[4] en 1957, il est envoyé au service militaire pour 28 mois, dont 14 en Algérie[2].

Revenu à Paris en 1960, il commence une carrière de journaliste, d'abord à l'Agence France Presse, puis pour un journal économique pendant trois ans, puis pour des magazines. Simultanément, il se fait connaître à partir de 1963 comme auteur de théâtre, écrVictor Haïm|site=|url=vant notamment pour la radio et la télévision, et aussi pour la scène, sous le nom de plume de Victor Haïm. Il emprunte ainsi le deuxième prénom de son père, Joseph Haïm Lévy. Il met fin à sa carrière jounalistique en 1977[2],[3]. Son premier succès est, en 1963, sa pièce "La peau du carnassier" qui est créée par Pierre Valde, professeur au cours Dullin, et, notamment, Gérard Desarthe et Michèle Marquais[2]. La pièce sera représentée dans plus d’une vingtaine de pays. Sa carrière est dès lors lancée en France comme à l'étranger - ses œuvres sont traduites dans une quinzaine de langues. En 1966, sa pièce "Mourir en chantant", et, un an plus tard, "L’arme blanche" sont de nouveaux succès. Il est dès lors soutenu par les éditions de l’Avant-Scène, qui publient ses nouvelles oeuvres dans leur revue et dans la Collection des Quatre-Vents[5].

Il se diversifie en 1970 en écrivant une pièce pour marionnettes, un livret d’opéra et un ballet-comédie. A partir de 1982, il scénarise des films, sa première oeuvre étant "Entre Chats et Loups", suivie de "Les Incorrigibles" (1977, "Ja Peur" (1994), "Noces Cruelles" en 1996. De plus, il devient professeur d’art dramatique en 1983, au Théâtre de L’Ombre, puis au Cours Florent. Il exerce cette fonction jusqu’en 1991. En 1992, il intervient à l’École Régionale des Acteurs de Cannes, et deux ans plus tard, au département Culture et Communication de l’Université d’Evry. Le Centre français du théâtre de l’UNESCO lui fait appel pour occuper le poste de secrétaire[5].

À partir de 1976, il joue dans ses propres pièces[2]. Son premier rôle est dans sa pièce intitulée "Isaac et la sage-femme"[5].

Œuvre théâtrale

Auteur

  • 1963 : La Peau du carnassier
  • 1966 : Elzevir - Comédie[6]
  • 1966 : Mourir en chantant - Drame[7],[8]
  • 1967 : L'Arme blanche
  • 1968 : Mon violoncelle pour un cheval - Drame moderne[9]
  • 1971 : La Peau d'un fruit - Monologue[7],[10]
  • 1972 : L'an prochain à Baden Baden
  • 1973 : Abraham et Samuel - Comédie[11]
  • 1973 : Qui a tué le Général ?
  • 1974 : Comment harponner le requin - Comédie[11]
  • 1974 : L'Abîme
  • 1974 : Les Vampires subventionnés
  • 1975 : La Visite - Comédie[11]
  • 1975 : Les Meurtrières
  • 1976 : Isaac et la Sage-Femme - Comédie dramatique[10]
  • 1976 : La Frappe
  • 1976 : La Servante - Comédie[7],[10]
  • 1977 : Un ennemi du peuple / Ibsen - Adaptation littéraire[12]
  • 1979 : La Baignoire - Drame[7],[13]
  • 1980 : Les Aigles
  • 1980 : Le Magicien de Saratoga
  • 1980 : L'Escalade - Comédie grinçante[10]
  • 1981 : Steak
  • 1981 : Belle famille - Farce tragique[10]
  • 1981 : Accordez vos violons - Drame moderne[10]
  • 1981 : Les Femmes de Dieu - Drame[13]
  • 1982 : La Chaloupe
  • 1985 : Les Fantasmes du boucher - Comédie grinçante[10]
  • 1986 : La Valse du hasard - Drame[14]
  • 1986 : L'Éternel Mari / Dostoïevski - Adaptation littéraire[10]
  • 1988 : Le Grand Invité - Comédie[10]
  • 1989 : Le Rire de David - Drame moderne[10]
  • 1990 : Le Ménate ne répond plus
  • 1992 : La Veuve convoitée - Comédie[10]
  • 1992 : La femme qui frappe - Farce tragique[10]
  • 1993 : Femme debout
  • 1994 : Renata, Josepha et les hommes - Drame[13]
  • 1994 : Chair amour - Comédie[10]
  • 1996 : Le Trou - Comédie[6]
  • 1999 : Le Vampire suce toujours deux fois - Comédie[10]
  • 1999 : La Scène
  • 2000 : Velouté - Comédie grinçante[10]
  • 2001 : Double tour - Comédie[6]
  • 2001 : Le Traitement - Comédie[6]
  • 2001 : L'Abîme - Comédie[6]
  • 2001 : Agitato - Drame[9]
  • 2001 : 15 pour moi ! - Comédie grinçante[15]
  • 2001 : L'Appel - Comédie grinçante[15]
  • 2001 : De Toulouse à Bordeaux - Comédie grinçante[15]
  • 2001 : Sphères - Comédie grinçante[15]
  • 2001 : Au Fil de l'onde - Comédie grinçante[15]
  • 2002 : Jeux de scène - Comédie grinçante[10]
  • 2006 : Les Sept Péchés capitaux : L’Avarice - Coauteur [10]
  • 2009 : Alma et Jérémie [9]

Distinctions pour son œuvre théâtrale

Filmographie

Scénariste

Acteur de cinéma

Acteur de télévision

Comédien de théâtre

Références bibliographiques

  1. Mathilda May sur France2, émission La Parenthèse inattendue, 6 mars 2013, 22h20.
  2. « Victor Haïm - Billets d'humeurs », sur http://www.regietheatrale.com/ (consulté le 25 novembre 2019).
  3. « Victor Haïm », sur https://www.theatre-contemporain.net/ (consulté le 25 novembre 2019)
  4. « Mathilda May » sur vsd.fr.
  5. « Victor Haïm », sur http://www.premiere.fr/ (consulté le 25 novembre 2019)
  6. Publié dans Cinq Comédies en duo chez Art & Comédie, Collection Côté Scène
  7. Publié chez Stock, dans la Collection Théâtre ouvert
  8. Publié dans la Collection des Quatre Vents de L'avant-Scène du Théâtre
  9. Aux éditions Œil du Prince
  10. Publié par L'avant-Scène du Théâtre
  11. Publié dans Théâtre 1 à la Collection des Quatre-Vents de L'avant-Scène du Théâtre
  12. Publié par la Maison de la Culture de Loire-Atlantique, Nantes, 1995
  13. Publié aux éditions Art & Comédie, Collection Côté Scène
  14. Publié aux éditions Actes Sud-Papiers
  15. Publié dans Cinq Comédies grinçantes aux éditions Art & Comédie, Collection Côté Scène

Liens externes

  • Portail du théâtre
  • Portail du cinéma français
  • Portail de la télévision française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.