Vieux frison

Le vieux frison est une langue morte de la famille des langues germaniques occidentales parlée sur la côte de la mer du Nord, entre le Rhin et l’Elbe, entre les XIIIe et XVIe siècles. Cette langue, qui est celle des premiers habitants de la région, les Frisons, est encore attestée dans quelques noms propres et toponymes. Le vieux frison a évolué en moyen frison (en), parlé entre les XVIe et XIXe siècles.

Vieux frison
Période XIIIe au XVIe siècle
Langues filles moyen frison (en), frison occidental, frison oriental, frison septentrional
Typologie accentuelle flexionnelle
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 ofs
IETF ofs

Durant le haut Moyen Âge, la Frise occupait le territoire situé entre Bruges et la Weser. À cette époque, le frison était parlé tout le long de la partie sud de la côte de la mer du Nord. Vers 1300, ce territoire s’est rétrécit en direction du Zuiderzee, où le frison existe toujours.

Les peuples ayant colonisé l’Angleterre à partir du Ve siècle venaient de régions proches de celle des locuteurs du vieux frison (nord de l’Allemagne et Danemark)[réf. nécessaire]. Pour cette raison, d’assez fortes similarités existent entre cette langue et le vieil anglais.

Phonologie et grammaire

Lorsqu’il était suivi par une voyelle antérieure, le /k/ germanique s’est adouci en /t͡ʃ/. Par exemple, les mots frisons pour « fromage » et « église » sont tsiis et tsjerke, à comparer au néerlandais kaas et kerk. Un vers traditionnel en Angleterre et en Frise témoigne de la similarité entre l’anglais et le frison : « Bread, butter, and green cheese is good English and good Frisian » se prononce quasiment de la même manière que « Brea, bûter, en griene tsiis is goed Ingelsk en goed Frysk »[1].

Voici un tableau comparatif de plusieurs mots en diverses langues germaniques médiévales[2] :

MotVieux frisonVieil anglaisVieux saxonVieux haut-allemand
barilfetfætfatfaz
hommemonmonmon, manman
moismonathmonaðmonath, manuthmanod
conseilredrædred, radrat
autreotharoðeroðarandar
cinqfiffiffiffimf
noususususuns
connukuthcuðkuðkund
églisetziurkeċiriċekirikakirihha
coucherledzaleċġanleggianlegen
chevalhorshorshors, hroshros

Références

  1. (en) Scott Shay, The History of English : A Linguistic Introduction, Wardja Press, (ISBN 978-0615168173, lire en ligne)
  2. (de) Bo Sjölin, Das Altfriesische (in Die Friesen und ihre Sprache), Bonn, Presse- und Kulturabteilung der Kgl. Niederländischen Botschaft, , 42 p., p. 15-18

Voir aussi

  • Portail des langues germaniques
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.