Vincent Petit (football)

Vincent Petit est un footballeur puis entraîneur français, né le à Montauban. Il évolue au poste d'attaquant du milieu des années 1990 au début des années 2000.

Vincent Petit
Biographie
Nationalité Français
Naissance
Lieu Montauban
Taille 1,78 m (5 10)
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours junior
Années Club
1989-1994 Montpellier HSC
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1994-1999 Montpellier HSC 014 0(3)
1996-1997 RC Strasbourg 026 0(2)
1997-1998 SM Caen 034 (10)
1998-1999 AC Ajaccio 036 0(7)
1999-2001 AC Ajaccio 045 0(6)
1994-2001 Total 155 (28)
Parcours amateur
Années Club
2001-2002 CD Logroñés
2002-2003 Montauban FC
2004-2010 JS Meauzacaise
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2004-2010 JS Meauzacaise
2010-2012 Montauban FC
2013-2014 Cahors FC
2014-2015 US Albi
2016- Entente Golfech Saint-Paul
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 28 septembre 2016

Formé au Montpellier HSC, il joue ensuite notamment au RC Strasbourg avec qui il remporte la Coupe de la Ligue en 1997 puis au SM Caen et à l'AC Ajaccio.

Devenu entraîneur, il dirige notamment le Montauban FC.

Biographie

Joueur

Vincent Petit rejoint en 1989 le centre de formation du Montpellier HSC[1]. Après trois ans en équipe réserve où il inscrit trente-et-un buts en soixante matchs[1], il débute en équipe première le 27 mai 1995 face au Stade rennais. Dans cette rencontre perdue sur le score d'un but à zéro au stade de la Mosson, il entre en jeu à la 84e minute en remplacement de Christophe Sanchez[2],[3]. La saison suivante, il dispute dix rencontres de championnat pour un but marqué[4]. En Coupe de France, il inscrit le but de l'égalisation face au Sporting Toulon puis le but décisif face au SM Caen[5]. Le club est cependant éliminé en demi-finale face au rival languedocien, le Nîmes Olympique.

Vincent Petit est alors prêté une saison au RC Strasbourg. Peu utilisé comme titulaire, il remporte en fin de saison la Coupe de la Ligue[6]. La saison suivante, il est de nouveau prêté, cette fois-ci au SM Caen évoluant en Division 2. L'équipe termine neuvième du championnat avec la quatrième attaque, Vincent Petit inscrivant dix buts[7]. En 1998, il est encore prêté à un autre club de Division 2, l'AC Ajaccio. Il inscrit sept buts en trente-cinq matchs et, en fin de contrat avec son club formateur, s'engage pour deux ans supplémentaires avec le club ajaccien[6]. En début d'année 2001, il est opéré du genou et ne dispute que douze rencontres de championnat [6].

Non conservé par le club ajaccien, Vincent Petit s'entraîne avec le Nîmes Olympique mais ne peut s'engager avec le club en raison de sa situation financière. Il signe alors au CD Logroñés, club espagnol évoluant en Segunda División B[8]. En 2002, il retourne dans sa ville natale et dispute une saison avec le Montauban FC évoluant en CFA 2[4] puis prend sa retraite de footballeur professionnel.

Entraîneur

En 2003, il devient entraîneur-joueur de la JS Meauzacaise, club évoluant en promotion de ligue de Midi-Pyrénées. Avec cette équipe, il accède en 2005, puis en 2010 à la promotion d'honneur[9]. Il reste cinq ans dans le club de Meauzac avant de rejoindre comme entraîneur en 2010 le Montauban FC retombé en division d'honneur régionale[10]. Sous ses ordres, le club rate de peu l'accession en division d'honneur en 2011[11] avant de terminer sixième du championnat en 2012[12]. Le 14 décembre 2012, il est remercié par le comité directeur du club alors que le MFCTG est quatrième du championnat à quatre points du premier[13].

Il rejoint en juin 2013 le Cahors FC qui évolue en promotion d'honneur régionale[14]. Après une saison avec ce club, il s'engage en mai 2014 avec l'US Albi qui évolue en Division d'honneur[15] Il reste une saison et demi à la tête du club avant d'être démis de ses fonctions en décembre 2015 alors que l'équipe est troisième du championnat[16],[17].

Il devient, en juin 2016, entraîneur de l'Entente Golfech Saint-Paul, club de Division d'honneur. Déjà présent dans l'équipe depuis trois mois, il y succède à Amir Abdou, également entraîneur de l'équipe des Comores[18].

Palmarès

Vincent Petit dispute vingt-cinq matchs en division 1 pour deux buts marqués et cent-dix rencontres en Division 2 pour vingt-trois buts marqués[4]. Il remporte en 1997 la Coupe de la Ligue avec le RC Strasbourg.

Statistiques

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel de Vincent Petit durant sa carrière de joueur professionnel[4],[1],[19].

Statistiques de Vincent Petit
Saison Club Championnat Coupe nationaleCoupe de la LigueCompétition(s)
continentale(s)
Total
Division MB MBMBCMBMB
1994-1995 Montpellier HSC Division 1 1 0 - ------ 10
1995-1996 Montpellier HSC Division 1 10 1 3 2----- 133
1996-1997 RC Strasbourg (prêt) Division 1 14 1 3 150CI40 262
1997-1998 SM Caen (prêt) Division 2 32 10 1 010--- 3410
1998-1999 AC Ajaccio (prêt) Division 2 35 7 - -10--- 367
1999-2000 AC Ajaccio Division 2 31 4 - -10--- 324
2000-2001 AC Ajaccio Division 2 12 2 - -10--- 132
Total sur la carrière 135257390-40 15528

Notes et références

  1. « Vincent Petit complete profile on Playerhistory », sur soccerdatabase.eu (consulté le 26 août 2012)
  2. « Fiche de Vincent Petit », sur L'Équipe.fr
  3. « Football - Match Division 1 : Montpellier vs. Rennes », sur footballdatabase.eu (consulté le 26 août 2012)
  4. « Fiche de Vincent Petit », sur footballdatabase.eu
  5. « Les anciens joueurs : Vincent Petit », sur mhscfoot.com, MHSC (consulté le 26 août 2012)
  6. « Vincent Petit », sur pailladins.free.fr, (consulté le 26 août 2012)
  7. « 1997/98 : Théault et ses jeunes », sur lchab.pagesperso-orange.fr, (consulté le 26 août 2012)
  8. (es) « Especial fútbol guipuzcoano », El Mundo Deportivo, no 25238, , p. 19 (lire en ligne)
  9. Sébastien Alé, « Site officiel Ligue Midi-Pyrénées : Vincent Petit : 'Faire évoluer les jeunes au meilleur niveau du club' », sur fff.fr, FFF, (consulté le 26 août 2012)
  10. « Vincent Petit au MFC », sur flash82.com, (consulté le 26 août 2012)
  11. « Vue d’en haut - Le Montauban FC TG (DHR), une locomotive à l’arrêt », sur foot82.fr, (consulté le 26 août 2012)
  12. « montauban », sur footballenfrance.fr (consulté le 26 août 2012)
  13. « Vincent Petit remercié par le Montauban FCTG », sur foot82.fr, (consulté le 28 décembre 2012)
  14. Franck Grisward, « Cahors. Deux arrivées et un projet sur quatre ans », sur ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 13 septembre 2014)
  15. Gilles Carles, « Avec un nouveau président et un nouvel entraîneur, l'US Albi veut "écrire une nouvelle page" », sur letarnlibre.com, Le Tarn libre, (consulté le 13 septembre 2014)
  16. Victor Arnaud-Etchemendy, « Albi : Le successeur de Vincent Petit déniché ? », sur foot-national.com, (consulté le 9 janvier 2016)
  17. « DH - Exclusif, coach V. Petit et Albi c'est fini », sur footpy.fr, (consulté le 9 janvier 2016)
  18. Jean-CLaude Cabaret, « Football : c'est la reprise pour l'Entente », sur ladepeche.fr, (consulté le 28 septembre 2016)
  19. « Fiche de Vincent Petit », sur LFP.fr

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.