Vladimir (ville)

Vladimir (en russe Владимир) est une ville de Russie et le centre administratif de l'oblast de Vladimir. Vladimir fait partie de l'Anneau d'or (Золотое Кольцо) de l'ancienne Russie autour de Moscou. Sa population s'élevait à 347 930 habitants en 2013.

Pour les articles homonymes, voir Vladimir.

Vladimir
(ru) Владимир

Héraldique

Drapeau

Vue de Vladimir
Administration
Pays Russie
Région économique Centre
District fédéral Central
Sujet fédéral Oblast de Vladimir
Maire Sergueï Sakharov
Code postal 600000 — 600038
Code OKATO 17 401
Indicatif (+7) 4922
Démographie
Population 347 930 hab. (2013)
Densité 1 130 hab./km2
Géographie
Coordonnées 56° 08′ nord, 40° 25′ est
Altitude 150 m
Superficie 30 800 ha = 308 km2
Fuseau horaire UTC+03:00 (MSK)
Divers
Fondation 990
Statut Ville depuis 1108
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Russie
Vladimir
Géolocalisation sur la carte : Oblast de Vladimir
Vladimir
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Vladimir
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Vladimir
Liens
Site web www.vladimir-city.ru
Sources

    Géographie

    Vladimir est arrosée par la Kliazma et se trouve à 160 km au sud de Iaroslavl, à 180 km à l'est-nord-est de Moscou, à 232 km à l'ouest de Nijni Novgorod[1].

    Histoire

    Fondée en 1108 par Vladimir II Monomaque[2], elle devint le centre de la principauté de Vladimir-Souzdal quand le fils de Monomaque, Iouri Dolgorouki, duc de Souzdal, futur fondateur de Moscou, transféra le siège du pouvoir des Grands Princes de Russie de Kiev à Vladimir. La ville, appelée alors Vladimir de Zalessie (en russe Владимир-Залесский) pour la distinguer de Vladimir de Volynie, demeura la capitale de la principauté de Vladimir-Souzdal, qui fut le centre politique du pays de 1169 à 1327. Ce fut alors l'âge d'or de la ville, jusqu'à l'invasion tatare.

    À cette époque, Vladimir était une des plus grandes et des plus importantes cités Rus', et jouissait d'un prestige, d'une prospérité et d'une croissance sans égal[réf. nécessaire]. Le fils de Iouri, Andreï Bogolioubski, et surtout son petit-fils Vsevolod III Vladimirski, renforcèrent le statut politique de la ville en faisant de Vladimir le centre de l'église orthodoxe russe.

    Sous le règne d'André Bogolioubski sont construites deux portes, l'une dorée (porte ouest) et l'autre argentée (porte est)[3], ainsi que la cathédrale de l'Assomption en 1158 qui devait rivaliser avec Kiev grâce aux artistes byzantins invités et aux revenus de la dîme[4] et cinq autres églises[5].

    La prison de Vladimir a servi de lieu de détention au fils de Staline, Vassili Djougachvili.

    La 27e armée de missiles de la Garde des forces des missiles stratégiques créée en 1970 a son quartier-général dans cette ville.

    Population

    Recensements (*) ou estimations de la population[6]

    Évolution démographique
    1811 1856 1870 1897 1926
    5 70012 60016 42228 47936 864
    1939 1959 1970 1979 1989
    66 797153 865234 087296 371349 702
    2002 2010 2012 2013 2014
    315 954345 373345 907347 930-

    Religion

    La population est à 85 % orthodoxe. Il existe une communauté catholique en l'église du Rosaire.

    Personnalités

    Patrimoine

    De nombreux monuments de Vladimir sont inscrits sur la liste de l'Unesco patrimoine mondial :

    Beaucoup d'autres édifices pré-mongols ont été détruits au cours des siècles, mais subsiste encore après de nombreuses restaurations au cours de son histoire :

    L'église Nikitskaïa date quant à elle de la fin du XVIIIe siècle et a été construite dans le style baroque. Sa restauration était toujours en cours en 2015.

    Sport

    Jumelages

    La ville de Vladimir est jumelée[7] avec :

    Galerie

    Notes et références

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes


    • Portail de la Russie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.