Vol 9633 Yak-Service

Le vol 9633 Yak-Service ou l'accident du Lokomotiv Iaroslavl était un vol charter assuré par la compagnie Yak-Service (en), dont l'appareil s'est écrasé le , à 16 h 5 (heure de Moscou), à proximité de l'aéroport Tounochna de Iaroslavl en Russie. Le Yakovlev Yak-42 assurant le vol transportait l'équipe de hockey sur glace du Lokomotiv Iaroslavl de la Ligue continentale de hockey (KHL). La cause de l'accident est une erreur de pilotage, le pilote de l'avion ayant accidentellement activé les freins lors de la phase de décollage.

Vol 9633 Yak-Service

L'avion RA-42434 en septembre 2006.
Caractéristiques de l'accident
Date
TypeErreur de pilotage[1]
SiteIaroslavl, Russie
Coordonnées 57° 37′ nord, 39° 53′ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilYakovlev Yak-42D
CompagnieYak-Service
No  d'identificationRA-42434
PhaseDécollage
Passagers37
Équipage8
Morts44
Blessés1
Survivants1[2]

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

L'accident

Le programme prévoyait de partir à vide de l'aéroport international de Vnoukovo (Moscou), de faire une escale à l'Aéroport Tounochna (Iaroslavl) pour embarquer les passagers, puis de se rendre vers sa destination, l'aéroport Minsk-1 (en)[3].

Le Lokomotiv Iaroslavl devait disputer à Minsk, capitale de la Biélorussie, son premier match de la saison 2011-2012 face au Dinamo Minsk. La plupart des membres du Lokomotiv (joueurs et personnel) étaient à bord, ayant pour pays d'origine la Russie, la Biélorussie, la Lettonie, l'Ukraine, l'Allemagne, la République tchèque, la Slovaquie, la Suède ou le Canada[4],[5].

L'avion n'a pas gagné une altitude suffisante au décollage de l'aéroport Tounochna, desservant la ville de Iaroslavl : il a heurté un phare, implanté à 450 mètres de l'extrémité de la piste numéro 5, et s'est enflammé puis écrasé, l'empennage désintégré, à 2,5 km de l'aéroport, sur la rive de la rivière Tounochonka, à 200 mètres de l'endroit où elle rejoint la Volga et près d'où le Forum politique mondial devait se tenir les jours suivants.

Quarante-trois passagers meurent sur le coup et seulement deux, dans un premier temps, survivent au crash : un membre de l'équipage, l'ingénieur de vol Aleksandr Sizov, 52 ans, et le joueur Aleksandr Galimov, retrouvés grièvement blessés. Galimov est brûlé sur 80 à 90 % du corps, souffre de nombreuses fractures et son système respiratoire est très endommagé : dans un état critique, il est transféré le 8 septembre à l'Institut de chirurgie Vichnevski de l'Académie russe des Sciences médicales, à Moscou. Sizov est brûlé sur 15 % du corps, a des fractures à la hanche, aux côtes et au crâne et des blessures à la poitrine. Au vu de leur état, les deux sont maintenus, pour un temps, dans un coma artificiel et Galimov est, de plus, sous ventilation artificielle. Le 12 septembre, la mort de Galimov est officialisée[6],[7].

Cause

Selon la presse moscovite, l'accident serait principalement dû au manque de formation des deux pilotes, et secondairement à des problèmes météorologiques et de malchance. Les dirigeants de la compagnie ne se prononcent pas sur une erreur de pilotage mais contestent un manque de formation ou une falsification de documents attestant une formation[8].

L'avion

L'avion est un Yakovlev Yak-42D, dont le numéro de construction est 4520421301017. Son premier vol date de 1993, avec Tatarstan Airlines. Lors de l'accident, il est utilisé depuis peu par la compagnie aérienne Yak-Service.

En 2009, alors utilisé par Tatarstan Airlines, cet avion avait été interdit de survol de l'Union européenne, en raison de préoccupations de sécurité et de navigabilité. L'avion n'a plus été autorisé à survoler cette zone car aucune amélioration du système d'avertissement de proximité du sol et du système obligatoire d'évitement, anti-collision, n’a été installée.

En 2010, l'opérateur Yak-Service a été interdit de vol dans l'espace aérien européen, le 18 mai, par le Ministère des Transports russe. Le 11 août 2010, ces restrictions sont levées par les autorités russes. Néanmoins, la Commission européenne ne trouve pas suffisants les équipements présents sur les avions de la société Yak-Service et interdit de vol dans l'espace européen deux Yak-40 (les numéros RA-87648 et RA-88308).

Les passagers

Les joueurs

Liste des joueurs présents dans l'avion
Nom Âge Poste Nationalité Survivant
Vitali Anikeïenko24 ansDéfenseur Russe
 Ukrainien
Non
Mikhaïl Balandine31 ansDéfenseur RusseNon
Maksim Chouvalov18 ansDéfenseur RusseNon
Pavol Demitra36 ansCentre SlovaqueNon
Robert Dietrich25 ansDéfenseur Allemand
 Kazakh
Non
Aleksandr Galimov26 ansAilier droit Russe  Non[7]
Artiom Iartchouk21 ansAilier gauche RusseNon
Aleksandr Kalianine23 ansAilier droit RusseNon
Marat Kalimouline23 ansDéfenseur RusseNon
Andreï Kirioukhine24 ansAilier droit RusseNon
Nikita Klioukine21 ansCentre RusseNon
Stefan Liv30 ansGardien SuédoisNon
Jan Marek31 ansCentre TchèqueNon
Sergueï Ostaptchouk21 ansAilier gauche Russe
 Biélorusse
Non
Iouri Ourytchev20 ansDéfenseur RusseNon
Karel Rachůnek32 ansDéfenseur TchèqueNon
Rouslan Saleï36 ansDéfenseur BiélorusseNon
Kārlis Skrastiņš37 ansDéfenseur LettonNon
Pavel Snournitsyne19 ansCentre RusseNon
Daniil Sobtchenko20 ansCentre Russe
 Ukrainien
Non
Guennadi Tchourilov24 ansCentre RusseNon
Ivan Tkatchenko31 ansAilier gauche RusseNon
Pavel Trakhanov33 ansDéfenseur RusseNon
Josef Vašíček30 ansCentre TchèqueNon
Aleksandr Vassiounov23 ansAilier gauche RusseNon
Aleksandr Vioukhine38 ansGardien Ukrainien
 Russe
Non

Notes :

  • Iouri Ourytchev, suspendu pour ce match, a néanmoins tenu à aller à Minsk pour soutenir ses coéquipiers[9]. L'attaquant Maksim Ziouziakine n'a pas été retenu par les entraîneurs et est donc resté à Iaroslavl à disposition du Loko, l'équipe junior évoluant dans la MHL[10]. Deux autres joueurs de l'effectif du Lokomotiv ont échappé à la catastrophe : Artour Amirov et Danil Ierdakov[11].
  • Jorma Valtonen, entraîneur des gardiens, n'a pas pris l'avion. Il est resté à Iaroslavl pour s'occuper du Loko.

Le personnel du Lokomotiv

Liste du staff du Lokomotiv présent dans l'avion
Nom Âge Fonction Nationalité Survivant
Brad McCrimmon52 ansEntraîneur-chef CanadienNon
Aleksandr Karpovtsev41 ansEntraîneur RusseNon
Igor Koroliov41 ansEntraîneur Russe
 Canadien
Non
Iouri BakhvalovAnalyste vidéo RusseNon
Aleksandr BeliaïevÉquipement / Kinésithérapeute RusseNon
Mikalaï Kryvanossaw31 ansPréparateur physique BiélorusseNon
Ievgueni KounnovKinésithérapeute RusseNon
Viatcheslav KouznetsovKinésithérapeute RusseNon
Vladimir Piskounov52 ansAdministrateur RusseNon
Ievgueni SidorovAnalyste RusseNon
Andreï ZimineMédecin RusseNon

L'équipage

Liste du personnel d'équipage
Nom Âge Nationalité Fonction Survivant
Andreï SolomentsevCommandantNon
Igor K. JivelovCopiloteNon
Sergueï V. JouravlevMécanicienNon
Ielena SarmatovaAgent de bordNon
Nadejda Mouzafarovna MaksoumovaAgent de bordNon
Ielena ChavinaAgent de bordNon
Vladimir MatiouchkineIngénieur de volNon
Aleksandr B. Sizov52 RussieIngénieur de volOui

Conséquences

  • La saison KHL a été suspendue jusqu'au 12 septembre.
  • Le 8 septembre, Piotr Vorobiov accepte la proposition reçue d'entraîner l'équipe du Lokomotiv[12].
  • L'Avangard Omsk décide de retirer le numéro 35 d'Aleksandr Vioukhine qui a passé plus de dix ans au club et l'accroche dans la Omsk Arena.
  • L'équipe de République tchèque retire les numéros maillots de ses champions du monde : Marek (15), Rachůnek (4) et Vašíček (63). L'équipe de Slovaquie fait de même avec le numéro 38 porté par Pavol Demitra[13].
  • Le 10 septembre, Iouri Iakovlev, le président du Lokomotiv annonce que l'équipe ne prend pas part à la saison 2011-2012.
  • Le même jour, la Coupe d'Ouverture de la KHL est renommée Coupe Lokomotiv.
  • 40 000 personnes se sont rassemblées à l'Arena 2000 de Iaroslavl en mémoire des victimes le 10 septembre[14].
  • Le numéro 1 de Stefan Liv est retiré par le HV71[15].
  • Le numéro 24 de Rouslan Saleï n'est plus porté en équipe nationale de Biélorussie.
  • Pour la fin de saison 2011-2012, le Lokomotiv intègre la VHL à partir du 12 décembre 2011, et dispute vingt-deux matchs, un contre chaque équipe.

Médias

L'accident a fait l'objet d'un épisode dans la série télé Air Crash nommé « Envol impossible » (saison 12 - épisode 5).

Références

  1. « Crash du Lokomotiv : erreur de pilotage », sur RDS.ca, (consulté le 7 septembre 2012).
  2. Deux survivants initialement, mais un des blessés succombera de ses blessures à l'hôpital.
  3. (ru)Rapport RA-42434[PDF] 22,2 Mo
  4. (en)« Plane carrying KHL team crashes », espn.go.com, 7 septembre 2011
  5. « Russie : 43 morts dans un accident d'avion », Le Nouvel Observateur, 7 septembre 2011
  6. (en) « Crash-survivor hockey player stable, in induced coma », rt.com, 10 septembre 2011
  7. « Crash/Iaroslavl : décès d'Alexander Galimov, un des deux survivants », sur http://french.ruvr.ru/, RIA Novosti « Voix de la Russie », (consulté le 12 septembre 2011)
  8. (en)New details of Lokomotiv hockey team death emerge, Pravda, 7 septembre 2012
  9. « Hommage aux victimes de la tragédie (II) » sur www.hockeyarchives.com
  10. (ru) Article sur sport.ria.ru
  11. (en) « Remembering the Deceased » « Copie archivée » (version du 25 novembre 2011 sur l'Internet Archive), iihf.com, 8 septembre 2011.
  12. (en) « Life must go on. KHL postpones games; Galimov fights; Vorobyov new coach »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?), iihf.com, 8 septembre 2011.
  13. (sk) « Reprezentačný dres č. 38 už neoblečie iný hokejista! », SZĽH, 9 septembre 2011.
  14. (en) « Memorial services in Yaroslavl », iihf.com, 10 septembre 2011.
  15. (en) « Sweden mourns the death of Stefan Liv », www.eurohockey.com, 11 septembre 2011.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’aéronautique
  • Portail de la Russie
  • Portail du hockey sur glace
  • Portail des années 2010
  • Portail des risques majeurs
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.