Voyageurs étrangers dans le monde indien

Les relations des Voyageurs étrangers dans le monde indien sont une source primaire importante pour reconstituer une histoire de l'Asie du sud à laquelle ses habitants ont mis longtemps à s'intéresser.

Cette liste ne concerne essentiellement les voyageurs qui font un compte-rendu de leur séjour avant 1784, date de la création de la société asiatique du Bengale par le linguiste William Jones qui marque le début d'une étude du monde indien proprement scientifique, et avec un souci d'exhaustivité, par la puissance colonisatrice. En ce sens, on acceptera en manière d'exception le cas tardif de l'abbé Dubois.

Ces relations ont quatre origines principales :

Grecs

Chinois

Plusieurs pèlerins bouddhistes chinois font le voyage des Indes pour visiter le pays du Bouddha et ramener en Chine des textes sacrés. De retour au pays, ils relatent leur voyage et la relation qu'ils en font nous renseigne sur la prépondérance du bouddhisme en Inde avant la contre-réforme hindouiste et l'irruption de l'Islam qui vont changer profondément le sous-continent indien. C'est souvent grâce à ces écrits que les archéologues retrouvent des sites qui avaient disparu des mémoires, comme Lumbinî.

  • Faxian (ou Fa-Hsien ou Fatian) (337-422)
  • Song Yun (voyage de 518 à 522)
  • Xuanzang (ou Hsiuan-Tsang) (603-664)
  • Yijing (ou I-Tsing) (635-713)
  • Hyecho (704-787), originaire de Corée

Arabes

Européens

Du Moyen Âge à la colonisation britannique de nombreux voyageurs européens - Italiens, Portugais, Anglais, Français - commerçants ou soldats arpentent le pays et racontent leurs découvertes.

Avant Vasco de Gama

Après Vasco de Gama

Bibliographie

  • René Grousset, Sur les traces du Bouddha., Paris, l'Asiathèque, 2007, rééd., 382 p. (ISBN 978-2-915255-56-0). Cet ouvrage important de René Grousset décrit l'époque (évènements politiques, pratiques religieuses, dévotionnelles et démarches spirituelles au VIIe siècle) et les voyages des pèlerins chinois, de Xuanzang (Hiuan-tsang)(602–664) à Yijing (Yi-tsing) (635-713).

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

  • Portail du monde indien
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.