Vrbas (ville)

Vrbas (en serbe cyrillique : Врбас ; en ruthène pannonien : Вербас ; en hongrois : Verbász ; en allemand Werbass) est une ville et une municipalité de Serbie situées dans la province autonome de Voïvodine. Elles font partie du district de Bačka méridionale. Au recensement de 2011, la ville comptait 23 910 habitants et la municipalité dont elle est le centre 41 950[1].

Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Vrbas
Врбас

Héraldique

Drapeau

Le centre de Vrbas
Administration
Pays Serbie
Province Voïvodine
Région Bačka
District Bačka méridionale
Municipalité Vrbas
Code postal 21 460
21 463
21 464
Démographie
Population 23 910 hab. (2011)
Densité 223 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 34′ 17″ nord, 19° 38′ 27″ est
Altitude 78 m
Superficie 10 700 ha = 107,0 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Serbie
Vrbas
Géolocalisation sur la carte : Serbie
Vrbas

    Municipalité de Vrbas
    Administration
    Maire
    Mandat
    Milan Stanimirović (DS)
    2012-2016
    Démographie
    Population 41 950 hab. (2011)
    Densité 112 hab./km2
    Géographie
    Superficie 37 600 ha = 376 km2
    Liens
    Site web Site officiel

      Le nom de la ville vient d'un mot serbe signifiant le « saule ». Sous le régime communiste, la ville fut nommée Titov Vrbas, le « Vrbas de Tito ».

      Géographie

      Histoire

      Vrbas est mentionnée pour la première fois en 1665. À cette époque, la ville faisait partie de l'Empire ottoman et elle était peuplée principalement de Serbes.

      À la fin du XVIIe siècle, la ville passa sous la domination des Habsbourg et, après 1784, de nombreuses populations germaniques vinrent s'y installer

      Après la dislocation de l'Autriche-Hongrie en 1918, Vrbas fit partie du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes qui, en 1929, devint le Royaume de Yougoslavie.

      Après la Seconde Guerre mondiale et l'occupation de la Yougoslavie par les nazis, la population d'origine germanique quitta la ville, tandis que de nombreux Monténégrins vinrent s'y installer.

      Localités de la municipalité de Vrbas

      La municipalité de Vrbas compte 7 localités :

      Vrbas est officiellement classée parmi les « localités urbaines » (en serbe : градско насеље et gradsko naselje) ; toutes les autres localités sont considérées comme des « villages » (село/selo).

      Démographie

      Ville

      Évolution historique de la population dans la ville

      Évolution démographique
      1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
      14 83715 47019 31622 49625 14325 85825 907[2]23 910[1]

      Pyramide des âges (2002)

      Répartition de la population dans la ville (2002)

      Municipalité

      Pyramide des âges (2002)

      Répartition de la population dans la municipalité (2002)

      Répartition de la population selon les localités (2002)

      • Localités à majorité de peuplement serbe : Bačko Dobro Polje, Zmajevo, Kosančić et Ravno Selo.
      • Localité à majorité relative serbe : Vrbas.
      • Localité à majorité relative ruthène : Kucura.
      • Localité à majorité relative monténégrine : Savino Selo.

      Religions

      Politique

      Élections locales de 2004

      À la suite des élections locales de 2004, les sièges de l'assemblée municipale de Vrbas se répartissaient de la manière suivante[6] :

      Parti Sièges
      Parti radical serbe14
      Parti démocratique9
      Parti socialiste de Serbie4
      Parti démocratique national 2
      Parti démocratique de Serbie2
      Nouvelle social-démocratie de Voïvodine2
      Mouvement Force de la Serbie2
      G17 Plus1

      Élections locales de 2008

      À la suite des élections locales serbes de 2008, les 36 sièges à l'Assemblée municipale se répartissaient de la façon suivante[7] :

      Parti Sièges
      Parti radical serbe16
      Coalition Pour un Vrbas européen13
      Parti socialiste de Serbie et alliés4
      Parti démocratique de Serbie3

      Željko Lainović, membre du Parti radical serbe de Vojislav Šešelj, a été élu président (maire) de la municipalité[7].

      Culture

      L'une des institutions culturelles les plus importantes de Vrbas est le Centre culturel (en serbe : Културни центар et Kulturni centar), qui remonte à 1965. Il propose des activités de théâtre, de musique ou encore de danse folklorique. Il organise également des événements culturels et des festivals[8]. Il abrite également un petit musée qui présente des collections d'archéologie, d'ethnologie et d'histoire, ainsi que des peintures provenant d'un fonds légué par Pechán József (1875-1922) et son fils Pechán Béla (1906-1986), ainsi que des œuvres du sculpteur et peintre académique Eugene Kocsis (1922-1972)s[9].

      La Bibliothèque nationale Danilo Kiš (Народна библиотека Данило Киш / Narodna biblioteka Danilo Kiš), créée en 1951, abrite un fonds de 106 000 livres, dont 13 000 ouvrages de référence ; elle organise chaque année plus de trente soirées littéraires, ainsi qu'un festival de poésie pour la jeunesse[10]. Elle édite également le journal d'art, de littérature et culture Trag (« Trace »), qui publie notamment des auteurs de la région, éventuellement dans une traduction pour ceux qui écrivent dans la langue d'une minorité[11].

      Éducation

      Économie

      Vrbas est le siège de la société Vital, spécialisée dans le domaine de l'agroalimentaire ; elle produit de l'huile de tournesol vendue sous la marque Vital, ainsi que diverses margarines vendues sous les marques Laki, Prijatno, Rastimo, Soft, Specijal, Stoni et Liveni Stoni ; elle fabrique également de la mayonnaise, vendue sous la marque Mayovita, du ketchup, du concentré de tomates, de la moutarde, ainsi que toutes sortes de graisses végétales destinées à l'industrie de la confiserie[12] ; elle entre dans la composition du BELEXline, l'un des trois indices de la Bourse de Belgrade[13]. Également dans le domaine de l'agroalimantaire, on peut encore citer la société Canex, qui opère dans le secteur de la boucherie-charcuterie ; elle propose du bacon et de la pancetta[14], de la charcuterie et des viandes fumées (côtes de porc, jambon)[15], du saucisson et, notamment, du salami[16], ou encore de la mortadelle[17] et des hot dogs[18] ; elle fabrique également du jambon blanc ou du jambon de volaille[19], des pâtés et de la viande en conserve[20], des plats cuisinés, comme le goulash de bœuf ou de porc[21] ; Carnex Vrbas vend également de la graisse de porc[22].

      Parmi les autres entreprises importantes installées à Vrbas, on peut citer, dans le domaine de l'agroalimentaire, la société Bačka fabrika šećera, qui produit du sucre[23], ainsi que la société Medela (biscuits et gâteaux)[24].

      Tourisme

      Personnalités

      Notes et références

      1. (sr + en) « Livre 20 : Vue d'ensemble comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991, 2002 et 2011, données par localités) » [PDF], Pages du recensement de 2011 en Serbie - Institut de statistique de la République de Serbie, (consulté le 23 septembre 2015)
      2. (sr) Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités (Livre 9), Belgrade, Institut de statistique de la République de Serbie, (ISBN 86-84433-14-9)
      3. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Belgrade, Institut de statistique de la République de Serbie, (ISBN 86-84433-01-7)
      4. (sr) « Population par nationalités au recensement de 2002 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 23 septembre 2015)
      5. (en)[PDF] « Population par nationalités ou groupes ethniques, par sexe et par âge dans les municipalités de la République de Serbie », Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, (consulté le 11 février 2010)
      6. (sr) Résultats des élections municipales de 2004 - Vrbas - Indisponible au 3 décembre 2010
      7. (sr) « Pregled funkcionera za opštinu Vrbas (Lokalni 2008) », sur http://direktorijum.cesid.org, Site du CeSID (consulté le 3 décembre 2010)
      8. (sr) « Kulturni centar », sur http://www.vrbas.net, Site officiel de la municipalité de Vrbas (consulté le 3 décembre 2010)
      9. (sr) « Muzejska zavičajna zbirka Kulturnog centra », sur http://www.vrbas.net, Site officiel de la municipalité de Vrbas (consulté le 3 décembre 2010)
      10. (sr) « Narodna biblioteka "Danilo Kiš" », sur http://www.vrbas.net, Site officiel de la municipalité de Vrbas (consulté le 3 décembre 2010)
      11. (sr) « TRAG časopis », sur http://www.vrbas.net, Site officiel de la municipalité de Vrbas (consulté le 3 décembre 2010)
      12. (en) « Vital a.d. Vrbas », sur http://companydatabase.org (consulté le 3 décembre 2010)
      13. (en) « BELEXline - Index Basket », sur http://www.belex.rs, Site officiel de la Bourse de Belgrade, (consulté le 3 décembre 2010) - Liste des entreprises du BELEXline
      14. (en) « Bacon », sur http://www.carnex.rs, Site officiel de Carnex Vrbas (consulté le 3 décembre 2010)
      15. (en) « Smoked products », sur http://www.carnex.rs, Site officiel de Carnex Vrbas (consulté le 3 décembre 2010)
      16. (en) « Fermented dry sausages », sur http://www.carnex.rs, Site officiel de Carnex Vrbas (consulté le 3 décembre 2010)
      17. (en) « Roughly minced cooked sausage chubb », sur http://www.carnex.rs, Site officiel de Carnex Vrbas (consulté le 3 décembre 2010)
      18. (en) « Finely minced meat for slicing and sausage type products », sur http://www.carnex.rs, Site officiel de Carnex Vrbas (consulté le 3 décembre 2010)
      19. (en) « Cooked meat », sur http://www.carnex.rs, Site officiel de Carnex Vrbas (consulté le 3 décembre 2010)
      20. (en) « Sterilized meat products in foil and can », sur http://www.carnex.rs, Site officiel de Carnex Vrbas (consulté le 3 décembre 2010)
      21. (en) « Ready meals », sur http://www.carnex.rs, Site officiel de Carnex Vrbas (consulté le 3 décembre 2010)
      22. (en) « Pork fat », sur http://www.carnex.rs, Site officiel de Carnex Vrbas (consulté le 3 décembre 2010)
      23. (en) « Backa fabrika secera a.d. Vrbas », sur http://finance.google.com, Google finance (consulté le 3 décembre 2010)
      24. (sr) « Site de Medela » (consulté le 3 décembre 2010)

      Voir aussi

      Articles connexes

      Liens externes

      • Portail de la Serbie et du peuple serbe
      Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.