Wageningue

Wageningue[1],[2],[3] (prononcé /vɑɡœninɡ/, en néerlandais : Wageningen) est une commune et ville néerlandaise comptant 37 414 habitants (en janvier 2010), située dans la province de Gueldre. Elle est connue pour abriter l'université de Wageningue qui est spécialisée en sciences de la vie et emploie environ 7 400 personnes.

Pour les articles homonymes, voir Wageningen (homonymie).

Wageningue
Vagueningue

Héraldique.

Drapeau.
Noms
Nom néerlandais Wageningen
Administration
Pays Pays-Bas
Province Gueldre
Maire Geert van Rumund
Code postal 6700-6709
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Population 37 414 hab. (2010)
Densité 1 157 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 58′ 00″ nord, 5° 40′ 00″ est
Superficie 3 234 ha = 32,34 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Gueldre
Wageningue
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
Wageningue
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
Wageningue
Liens
Site web www.wageningen.nl

    Géographie

    Wageningue est situé sur la rive nord du Rhin inférieur et à la frontière entre la vallée de Gueldre et la Veluwe. Wageningue est accessible en voiture via les autoroutes A12, A15 et A50 et en train par la gare ferroviaire d'Ede - Wageningue.

    Histoire

    C'est à Wageningue que fut signée la capitulation des troupes allemandes aux Pays le 6 mai 1945. Le général allemand Blaskowitz se rend au général canadien Charles Foulkes, ce qui met fin à la Seconde Guerre mondiale sur le territoire des Pays-Bas. Les deux officiers négocièrent le terme de la capitulation à l'hôtel de Wereld.

    Personnalités

    Nés à Wageningue

    Galerie de photos

    Notes et références

    1. ambassade de France aux Pays-Bas, « L’enseignement supérieur aux Pays-Bas » (consulté le 20 octobre 2013) : « 9 sont des universités d’État (universités de Groningue, Leyde, Maastricht, Rotterdam, Utrecht, Wageningue, Delft, Eindhoven et Twente) ».
    2. J. Vanesse, « Description géographique et commerciale du royaume des Pays-Bas », université de Gand (consulté le 20 octobre 2013).
    3. Jeannette Leenders, « Un test rapide pour les antibiotiques », Bulletins Électroniques (consulté le 17 octobre 2013) : « L'Institut pour la sécurité alimentaire (le RIKILT) et le laboratoire de physique-chimie et science colloïde, appartenant tous deux à l'université de Wageningue, ont développé un nouveau test, agissant en temps réel, pour détecter les antibiotiques présents dans les chaînes alimentaires. ».

    Liens externes

    • Portail des Pays-Bas
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.