Wagon porte-automobiles

Un wagon porte-automobile est un type de wagon ferroviaire plat spécial (type UIC-L) servant au transport d'automobiles. Il s'agit généralement de wagons ouverts ou grillagés pouvant accueillir les voitures sur deux niveaux ; des wagons à trois niveaux ont existé aux États Unis comme le gabarit ferroviaire le permet.

Wagon porte-automobiles double à 4 essieux en Allemagne.
Un ancien wagon à bogies en position de chargement (Finlande).
Chargement de wagons porte-autos couverts à 2 niveaux (USA).

On distingue les fourgons porte-automobiles, de même apparence mais conçus pour rouler aux vitesses élevées des trains de voyageurs.

Historique

Au début du XXe siècle aux États Unis, le marché automobile étaient encore émergeant. Le niveau de production était assez faible et les voitures étaient expédiées dans des wagons couverts. Deux à quatre voitures pouvaient habituellement entrer dans un Boxcar. Mais, avec l'augmentation de la production, il fallut modifier les wagons pour faciliter le chargement. Ainsi apparurent des wagons plus longs, équipés de larges portes aux extrémités de la caisse.

Ces adaptations s'avérèrent insuffisantes pour faire face à la demande croissantes d'automobiles. En 1923, le Grand Trunk Western Railroad a innové en modifiant un groupe de wagons plats de 61 pieds (18:59 m) à ossature bois en leur ajoutant une plateforme rabattables pour constituer un deuxième niveau et ainsi accroître leur capacité. Faute d'une mise au point suffisante, le concept est tombé dans l'oubli. Dans les années 1940 - 1950, certains chemins de fer ont expérimenté des dispositifs qui permettaient de lever une ou plusieurs voitures et de les transporter au-dessus d'autres dans un boxcar. Le succès de ces dispositifs a été limité en raison de leur utilisation et de leur tailles spécifiques. Ils ne se sont pas avérés rentables.

À cette époque, aux États-Unis, la plupart des cirques voyageaient encore par chemin de fer. Ils utilisaient beaucoup de véhicules routiers, qui étaient transportés sur des wagons plats, généralement à l'arrière de leurs voitures particulières ou dans des sections séparées de leurs trains ; essentiellement, un train pouvait transporter les artistes et les employés alors qu'un deuxième train transportait les véhicules et de fret. Le principe de chargement des véhicules consistait à utiliser une chaîne de wagons plats. Une rampe provisoire a été placée à l'arrière des wagons plats et des pontons provisoires fractionnés relient les wagons deux à deux ; les véhicules routiers remontent le convoi sur sa longueur jusqu'à leur place de transport. On parle de chargement « style cirque ».

Dans les années 1960, la plupart des chemins de fer ont commencé à charger leurs wagons plats de cette manière. Mais, même en allant jusqu'à six automobiles par wagon, beaucoup de place restait perdue au-dessus des voitures. La solution naturelle est de prendre les bâtis temporaires qui ont été utilisés pour empiler et charger les véhicules dans les box cars et de les installer de façon permanente sur des wagons plats. Grâce à ces plateformes, les automobiles peuvent être chargées sur deux niveaux. Des pontons rabattables sont ajoutés aux extrémités des wagons pour permettre aux véhicules de remonter le train sur toute sa longueur. Avec ces wagons il n'y a plus besoin de dispositif pour charger et décharger les voitures en hauteur. Il suffit juste d'une rampe à la bonne hauteur.

Dans les années 1950, en Allemagne, la production de la Volkswagen Coccinelle a augmenté au-delà de la capacité des camions routiers. Les ingénieurs de Volkswagen ont travaillé avec les chemins de fer allemands pour concevoir un wagon qui reprendrait le principe d'une remorque porte-automobiles routière, mais de plus grande longueur. Ce wagon plat à deux niveaux pouvait transporter 10 voitures. C'est le premier wagon porte-automobile moderne.

À la fin de 1957, le Canadian National Railroad (CN) a présenté une série de wagons à deux niveaux avec des portes en bout. Longs de 75 pieds (22,86 m), ils étaient grands pour l'époque et pouvaient transporter 8 véhicules. Ces wagons ont connu un grand succès et ont ouvert la voie aux porte-automobiles fermés actuels.

Les wagons modernes se sont encore allongés pour augmenter leur capacité de chargement. En Europe, les fourgons porte-automobiles sont aujourd'hui aussi longs que les voitures de chemin de fer qu'ils accompagnent (26.40 m). Les wagons sont souvent doubles ou articulés, à essieux, ce qui leur permet de s'inscrire plus facilement dans des courbes serrées.

Galerie de photographies

Notes et références

    Voir aussi

    Articles connexes


    • Portail du chemin de fer
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.