Walter Godefroot

Walter Godefroot est un coureur cycliste belge, né le . Il est un des meilleurs coureurs de classiques des années 1970 avec Eddy Merckx et Roger De Vlaeminck.

Walter Godefroot
Walter Godefroot lors du Paris-Nice 1997
Informations
Surnom
Le bouledogue flamand
Naissance
Nationalité
Distinction
Équipes professionnelles
19651966 Wiel's-Groene Leeuw
19671969 Flandria-De Clerck
1970 Salvarani
19711972 Peugeot
19731975 Flandria-Carpenter
19761979 Ijsboerke
Équipes dirigées
1980IJsboerke
1981-1982Capri-Sonne
1985-1989Lotto
1990-1991Weinmann
1991–2005 Team Telekom
2006Astana-Würth
2007Astana
Principales victoires
2 championnats
Champion de Belgique sur route 1965 et 1972
1 classement annexe de grand tour
Classement par points du Tour de France 1970
13 étapes de grands tours
Tour d'Italie (1 étape)
Tour de France (10 étapes)
Tour d'Espagne (2 étapes)
6 classiques
Paris-Roubaix 1969
Liège-Bastogne-Liège 1967
Tour des Flandres 1968 et 1978
Bordeaux-Paris 1969 et 1976

Dans le peloton, on l'appelait « le bouledogue flamand »[1].

Carrière professionnelle

Walter Godefroot en 1972.

Walter Godefroot remporte la médaille de bronze à la course en ligne des Jeux olympiques de Tokyo après que son jeune compatriote Eddy Merckx a été rattrapé dans le final. Les deux hommes passent professionnels en 1965 et Walter Godefroot a été présenté à ses débuts comme la bête noire de Merckx puisqu'il a remporté plusieurs courses devant lui : championnat de Belgique en 1965, Liège-Bastogne-Liège 1967 et Paris-Roubaix 1969.

Par la suite, Godefroot n'ayant pas les capacités de Merckx dans les courses par étapes se concentra sur les étapes des grands tours. Il remporte notamment dix étapes sur le Tour de France, dont celle des Champs-Élysées en 1975 où le Tour se finissait pour la première fois, et le maillot vert du Tour de France 1970, une étape sur le Tour d'Italie 1970 et deux étapes sur le Tour d'Espagne 1971.

Pour les courses d'un jour, il remporta notamment un autre titre de champion de Belgique en 1972, deux Tours des Flandres à dix ans d'intervalle en 1968 et 1978, deux Bordeaux-Paris en 1969 et 1976 et eut de nombreux accessits sur d'autres classiques. Il arrêta sa carrière en 1979. En 1977, au mois d'avril, il fut contrôlé positif à un produit dopant suite à la campagne des classiques. Plusieurs ténors du peloton seront également déclarés positif, dont Freddy Maertens et Eddy Merckx.

Après-carrière

À la fin de sa carrière, Walter Godefroot n'a pas immédiatement quitté les pelotons. Il a dirigé les équipes Capri-Sonne-Koga Miyata, T-Mobile et Astana. Il fut notamment le directeur sportif de Bjarne Riis, Jan Ullrich et Erik Zabel lors des Tours de France victorieux en 1996 et 1997. À cette époque, l'équipe utilisait le dopage et notamment l'EPO.

Palmarès

Palmarès année par année

Walter Godefroot en 1974.

Résultats sur les grands tours

Tour de France

7 participations

  • 1967 : 60e, vainqueur de la 1re étape
  • 1968 : 20e, vainqueur des 3eb et 9e étapes
  • 1970 : 29e, vainqueur du classement par points et des 4e et 5ea étapes
  • 1971 : hors délai (11e étape), vainqueur de la 9e étape
  • 1972 : 44e, vainqueur de la 5ea étape
  • 1973 : 65e, vainqueur des 5e et 16ea étapes
  • 1975 : 51e, vainqueur de la 22e étape

Tour d'Italie

2 participations

  • 1970 : 55e, vainqueur de la 8e étape
  • 1978 : abandon (12e étape)

Tour d'Espagne

1 participation

  • 1971 : 30e, vainqueur des 7e et 8e étapes

Références

Liens externes

  • Portail du cyclisme
  • Portail de la Belgique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.