Water-polo aux Jeux olympiques

Le water-polo, discipline des sports aquatiques avec la natation sportive, le plongeon et la natation synchronisée, est au programme des Jeux olympiques d'été depuis 1900 à Paris. Le tournoi féminin fit quant à lui son entrée cent ans plus tard, aux Jeux de Sydney en 2000.

Water-polo aux Jeux olympiques
Généralités
Sport Water-polo
1re apparition Paris, 1900
Organisateur(s) CIO
Éditions 27e en 2016
Périodicité Tous les 4 ans
Épreuves 2 en 2016

Palmarès
Tenant du titre Hommes : Serbie
Femmes : États-Unis
Pour la compétition en cours voir :
Water-polo aux Jeux olympiques d'été de 2016

Historique

Chronologiquement, le water-polo et le rugby à XV sont les deux premiers sports collectifs à faire partie du programme des Jeux olympiques modernes. Ils ont été présentés à l'occasion des deuxièmes Jeux à Paris en 1900[1].

1900-1920 : la domination britannique

Lors des deux premières éditions, ce sont des équipes de clubs qui s'affrontent. En 1900, l'équipe britannique de l'Osborne Swimming Club remporte le 1er tournoi olympique du nom. Quatre ans plus tard, dans une compétition regroupant uniquement des équipes américaines, les nageurs du New York Athletic Club remportent la finale face à la Chicago Athletic Association. À partir de 1908, seules les équipes nationales participent à la compétition. C'est ainsi que le Royaume-Uni remporte les éditions de 1908, 1912 et 1920.

1932-1964 : le règne hongrois

Les Jeux compris entre 1932 et 1964 voient la domination de l'équipe de Hongrie qui décroche 5 titres en 7 éditions. Les Hongrois sont même sur le podium durant 12 Olympiades consécutives, entre l'argent de 1928 et le bronze de 1980. La période est également marquée par l'émergence d'une autre grande nation du water-polo, l'Italie, qui s'adjuge notamment l'or en 1948 et 1960.

Aux Jeux de Melbourne en 1956, le tournoi de water-polo est bouleversé par la demi-finale houleuse entre la Hongrie et l'Union soviétique, surnommé « le Bain de sang de Melbourne ». À l'occasion d'un règlement de comptes parfois très violent entre les deux équipes[2], l'arbitre dut arrêter la rencontre avant la fin, et la police dut intervenir pour calmer les spectateurs. Les heurts furent si violents que l'eau de la piscine fut rougie par le sang des joueurs. Ces incidents furent mis en corrélation avec le contexte politique de l'époque, 3 semaines après que l'armée soviétique eut envahi le sol hongrois. Peu après le match, le Hongrois Ervin Zádor déclara : « Nous pensions que nous ne jouions pas seulement pour nous-mêmes mais pour tous les Hongrois. Ce match était la seule manière de nous battre ». Quelques jours plus tard, la Hongrie remporta le titre olympique.

Depuis 2000

Les années 2000 ont vu le retour en force de la Hongrie : absente des podiums depuis 1980, elle remporte trois titres consécutifs en 2000, 2004 et 2008.

Les femmes font leurs débuts olympiques à Sydney, cent ans après leurs homologues masculins. À domicile, l'Australie y décroche le premier titre féminin de l'Histoire.

Palmarès

Hommes

Édition Or Argent Bronze
1900 Osborne Swimming Club Brussels Swimming and Water-Polo Club Pupilles de Neptune de Lille
Libellule de Paris
1904 New York Athletic Club Chicago Athletic Association Missouri Athletic Club
1908  Grande-Bretagne (1)  Belgique Suède
1912  Grande-Bretagne (2) Suède  Belgique
1920  Grande-Bretagne (3)  Belgique Suède
1924 France (1)  Belgique États-Unis
1928 Allemagne (1) Hongrie France
1932 Hongrie (1) Allemagne États-Unis
1936 Hongrie (2) Allemagne  Belgique
1948 Italie (1) Hongrie Pays-Bas
1952 Hongrie (3) Yougoslavie Italie
1956 Hongrie (4) Yougoslavie Union soviétique
1960 Italie (2) Union soviétique Hongrie
1964 Hongrie (5) Yougoslavie Union soviétique
1968 Yougoslavie (1) Union soviétique Hongrie
1972 Union soviétique (1) Hongrie États-Unis
1976 Hongrie (6) Italie Pays-Bas
1980 Union soviétique (2) Yougoslavie Hongrie
1984 Yougoslavie (2) États-Unis Allemagne de l'Ouest
1988 Yougoslavie (3) États-Unis Union soviétique
1992 Italie (3) Espagne Équipe unifiée de l'ex-URSS
1996 Espagne (1) Croatie Italie
2000  Hongrie (7) Russie Yougoslavie
2004  Hongrie (8) Serbie-et-Monténégro Russie
2008  Hongrie (9) États-Unis Serbie
2012 Croatie (1) Italie Serbie
2016 Serbie (1) Croatie Italie

Femmes

Édition Or Argent Bronze
2000 Australie (1) États-Unis Russie
2004 Italie (1) Grèce États-Unis
2008 Pays-Bas (1) États-Unis Australie
2012 États-Unis (1) Espagne Australie
2016 États-Unis (2) Italie Russie

Légendes olympiques

Onze joueurs ont remporté 3 médailles d'or aux Jeux olympiques :

Tableau des médailles

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 Hongrie93315
2 Italie43310
3 Grande-Bretagne4004
4 Yougoslavie3418
5 États-Unis25411
6 Union soviétique2237
7 Allemagne1203
Croatie1203
Espagne1203
10 France1034
11 Australie1023
Pays-Bas1023
Serbie1023
14 Belgique0426
15 Russie0134
16 Suède0123
17 Grèce0101
Serbie-et-Monténégro0101
19 Allemagne de l'Ouest0011
Équipe unifiée de l'ex-URSS0011
Total31313294

Notes et références

  1. Le football fut également présent à Paris en 1900, mais non officiellement reconnu par le CIO.
  2. « Melbourne 1956 : et l'eau de la piscine se teinta de sang », Le Soir, 21 février 2008.

Liens externes

  • Portail du water-polo
  • Portail des Jeux olympiques
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.