Werner Kempf

Werner Kempf (9 mars 1886 à Königsberg - 6 janvier 1964 à Bad Harzburg) est un General der Panzertruppen (général des troupes blindées) allemand qui a servi au sein de la Heer (l'armée de terre) dans la Wehrmacht (les forces armées du Reich) pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pour les articles homonymes, voir Kempf.

Werner Kempf

Werner Kempf à droite

Naissance 9 mars 1886
Königsberg
Décès 6 janvier 1964 77 ans)
Bad Harzburg
Origine Allemand
Allégeance  Empire allemand
 République de Weimar
 Troisième Reich
Arme Deutsches Reichsheer
Reichswehr
Wehrmacht, Heer
Grade General der Panzertruppen
Années de service 1905-1945
Commandement 1. leichte Division
6. Panzer-Division
XXXXVIII. Armeekorps
Armee-Abteilung Kempf
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne

Il a été récipiendaire de la croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne. La croix de chevalier de la croix de fer et son grade supérieur, les feuilles de chêne, sont attribués pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.

Biographie

Il rejoint l'armée impériale allemande (Deutsches Heer) le 14 mars 1905 et sert dans le 149e régiment d'infanterie. Pendant la Première Guerre mondiale, il atteint le grade de Hauptmann (capitaine). Il sert ensuite dans la Reichswehr et la Wehrmacht. Au début de la Seconde Guerre mondiale, il prend part à l'invasion de la Pologne comme Generalmajor, commandant une Panzerdivision. En 1939 et 1940, il commande la 6e division blindée pendant dans la Bataille de France et est promu Generalleutnant. On lui décerne la croix de chevalier de la croix de fer pour son rôle dans la campagne.

À partir du 5 mai 1942, il est commandant général du XXXXVIII. Panzerkorps et reçoit le 10 août 1942 les feuilles de chêne à sa croix de chevalier. En juillet 1943, il participe à la Bataille de Koursk comme commandant du Détachement armée Kempf sur le Front de l'Est. De mai à septembre 1944, il est commandant de la Wehrmacht dans les États baltes. Il est ensuite déplacé dans le commandement de la réserve jusqu'à ce qu'il soit capturé en mai 1945. Il est libéré en 1947.

Décorations

Références

Citations
  1. Fellgiebel 2000, p. 208.
  2. Fellgiebel 2000, p. 54.
Source

Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. (ISBN 3-7909-0284-5).
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. (ISBN 978-3-938845-17-2).
Liens externes
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.