Wesley Sneijder

Wesley Sneijder, né le à Utrecht, est un footballeur international néerlandais qui évolue comme milieu de terrain. Sa qualité de passe et ses frappes puissantes font de lui un joueur essentiel en club et en sélection.

Pour les articles homonymes, voir Sneijder.

Wesley Sneijder

Wesley Sneijder en tant que capitaine du
Galatasaray SK, en 2014.
Biographie
Nationalité Néerlandais
Naissance
Lieu Utrecht (Pays-Bas)
Taille 1,74 m (5 9)
Période pro. 2002-2019
Poste Milieu offensif
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1991-2001 Ajax Amsterdam
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2002-2007 Ajax Amsterdam180 (58)
2007-2009 Real Madrid066 (11)
2009-2013 Inter Milan116 (22)
2013-2017 Galatasaray SK175 (45)
2017-2018 OGC Nice 008 0(0)
2018-2019 Al-Gharafa SC023 (14)
Total 568 (150)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2000-2001 Pays-Bas -16 ans006 0(2)[1]
2002-2003 Pays-Bas -19 ans008 0(1)
2003 Pays-Bas espoirs001 0(0)
2002-2018 Pays-Bas 134 (31)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 7 septembre 2018

À ses débuts à l'Ajax Amsterdam et après un passage au Real Madrid, Sneijder fait un triplé historique avec l'Inter Milan de José Mourinho, et arrive en finale de Coupe du monde de 2010 avec les Pays-Bas.

Il fait partie du Club van 100. Partant très largement favori pour remporter le Ballon d'or 2010, il termine 4e lors du vote. Cela crée une polémique[2], car la FIFA met alors en place un nouveau système de vote, non plus réservé aux journalistes. Ces derniers votent massivement pour Sneijder, qui aurait remporté le trophée si le système était resté inchangé.

En août 2017, en fin de contrat avec le Galatasaray SK, il s'engage libre avec l'OGC Nice[3], qu'il quitte lors du mercato hivernal, 6 mois après son arrivée, pour rejoindre les qatariens d'Al-Gharafa SC[4].

Ses deux frères, Rodney Sneijder et Jeffrey Sneijder, sont également footballeurs.

Biographie

Carrière en club

Enfance et jeunesse

Wesley Sneijder naît le 9 juin 1984 à Utrecht. Il baigne très vite dans l’univers du football, étant issu d'une famille de footballeurs. Ainsi, son père est un ancien joueur d'Eredivisie alors que son plus jeune frère intègre le centre de formation de l’Ajax Amsterdam. Rapidement, Wesley Sneijder intègre lui aussi l'académie de jeunes de l’Ajax. Talentueux et doué techniquement, il se voit proposer un premier contrat professionnel alors qu'il n'a que dix-sept ans.

Ajax Amsterdam (2002-2007)

Sneijder fait ses débuts en division 1 néerlandaise le 22 décembre 2002 lors d’un match contre le SBV Excelsior. Il devient tout de suite un titulaire indiscutable dans le milieu de terrain de l'équipe, où il côtoie notamment Rafael van der Vaart, Hatem Trabelsi, Steven Pienaar ou encore John Heitinga, la nouvelle génération dorée de l’Ajax. Sneijder s'illustre par sa qualité technique, ses coups de pied arrêtés et son sens de la passe. Avec l’Ajax, il remporte le titre de champion des Pays-Bas en 2004, malgré l'hégémonie du PSV Eindhoven à cette époque.

Real Madrid (2007-2009)

À l'image de Rafael van der Vaart à Hambourg, les jeunes talents de l'Ajax quittent le club un à un et Sneijder n'échappe pas à la règle. Au mercato d'été 2007, il est recruté par le Real Madrid pour 26 millions d'euros, ce qui fait de lui le second joueur néerlandais le plus cher de l'histoire. En manque de résultats, le Real, entraîné par Bernd Schuster, compte sur le joueur pour redorer le blason du club.

Sneijder entame bien son histoire avec Madrid en inscrivant trois buts lors de ses deux premiers matchs de Liga. Au terme de la saison, il est l'auteur de neuf réalisations et remporte le titre de champion d'Espagne. Malgré cette première saison pleine au Real, la suite se complique pour le Néerlandais. À la sortie de l'Euro 2008, il se blesse au cours d'un match de pré-saison contre Arsenal. Il éprouve dès lors quelques difficultés à retrouver son niveau de l'année précédente. Dans un championnat dominé par le FC Barcelone, le Real peine à suivre le rythme et Sneijder, dont les performances sont en cause, ne tarde pas à perdre sa place de titulaire.

Le retour de Florentino Pérez à la présidence du Real pousse définitivement Sneijder vers la sortie, le club ayant besoin de dégraisser l'effectif après les acquisitions onéreuses de Cristiano Ronaldo et Kaká, entre autres. Au mois d'août 2009, José Mourinho, entraîneur de l'Inter Milan, engage Sneijder pour quinze millions d'euros.

Inter Milan (2009-2013)

La gloire immédiate : champion d'Italie, d'Europe, et du monde

En Italie, Wesley Sneijder s'impose comme un joueur essentiel de l'entre-jeu intériste. Avec d'autres cadres tels que Maicon, Diego Milito et Samuel Eto'o, il mène l'Inter Milan à un triplé historique en remportant la Serie A, la Coupe d'Italie, et la Ligue des champions. Sneijder a disputé 41 matchs pour 8 buts. Au terme de la saison, le président de l'Inter Massimo Moratti déclare le joueur intransférable, malgré des offres de Manchester United ou même du Real Madrid, qui vient d'embaucher José Mourinho comme entraîneur. Sneijder exclut tout retour à Madrid, très remonté contre le manque de reconnaissance dont il a été l'objet un an plus tôt.

Sneijder sous le maillot de l'Inter Milan.

À la suite d'une saison pleine qui se conclut difficilement pour lui (défaite en finale de la Coupe du monde) Sneijder commence la saison 2010-2011 blessé. Il connait une période difficile sous la houlette du nouvel entraîneur de l'Inter Rafael Benítez, en effet l'équipe peine à s'imposer dans le haut du tableau et enchaîne difficilement les bonnes performances. Sneijder, à l'image de toute l'équipe, composée quasiment à l'identique de celle qui avait tout remporté l'année précédente semble fatigué et en dessous de son niveau. Il terminera quatrième au Ballon d'or 2010. Il retrouvera de son niveau lors de la deuxième partie de saison avec l'arrivée de Leonardo comme nouvel entraîneur inscrivant des buts importants contre le Bayern Munich et l'AS Rome notamment. Il participe activement à la victoire de son équipe en Coupe d'Italie contre Palerme (2 passes décisives en finale).

Blessures et déclin

Annoncé sur le départ tout l'été. La saison 2011-2012 est plus difficile pour Sneijder. En effet, le nouvel entraîneur Gian Piero Gasperini adepte du 3-4-3 ne semble pas faire de Sneijder un élément essentiel de son dispositif. De plus les résultats catastrophiques de l'équipe n'améliorent pas sa situation. Gasperini est limogé au bout de quelques matchs, remplacé par Claudio Ranieri. Ce dernier, adepte du 4-4-2 ne semble pas savoir mieux utiliser Sneijder que son prédécesseur. De plus, Sneijder semble manquer d'implication et enchaîne les blessures, causes de longues absences. L'équipe relèvera la tête et enchaînera une série de 10 victoires d'affilée avec Sneijder sur le banc. À son retour les résultats sont à nouveau catastrophiques du fait d'une équipe pas à la hauteur et d'un entraîneur dépassé. Sneijder ne semble pourtant pas surnager parmi ses coéquipiers. Claudio Ranieri est limogé à un mois de la fin du championnat remplacé par l’entraîneur des jeunes de l'Inter, Andrea Stramaccioni, lequel semble redonner confiance à Sneijder qui va retrouver un bon niveau sur les derniers matchs de la saison.

La saison 2012-2013 commence fort pour Wesley Sneijder. La présence du nouvel entraîneur Andrea Stramaccioni semble lui avoir redonné confiance. Il va peu à peu retrouver son niveau d'antan au cours des matchs de l'été ainsi que des premiers matchs de la saison. Néanmoins, après seulement 5 journées, il est de nouveau touché par une blessure au genou qui le tiendra éloigné des terrains pendant 2 mois, l'équipe enchaînant pendant son absence une nouvelle série victorieuse. À la fin du mois de novembre 2012, une discussion débute entre le joueur et le club qui estime payer un salaire trop élevé pour ses performances et du fait de sa nouvelle politique d'assainissement des finances, Sneijder étant le joueur le mieux payé du club et de la Serie A. Il semble être hostile à toute forme de renégociation de son contrat, de plus les déclarations dans la presse du directeur technique Marco Branca laissent présager un avenir à court terme avec l'Inter.

Sur ses 3 saisons et demi passées à l'Inter et malgré une première saison exceptionnelle le batave n'aura jamais réussi à être régulier dans ses performances du fait de blessures récurrentes, de l'instabilité chronique du club ainsi que de son manque d'implication pointé du doigt par plusieurs personnalités et par la presse.

Galatasaray SK (2013-2017)

Le 21 janvier 2013, Wesley Sneijder signe en Süper Lig au Galatasaray SK pour un contrat de 3 ans et demi. Un transfert estimé à environ 7,5 M€ pour un salaire annuel de 3,2 M€ et 25 000€ supplémentaires par match joué [5]. Il épaulera ainsi l'attaquant ivoirien Didier Drogba recruté par le club stambouliote. Il dispute son premier match en rentrant à la 53e minute dans le derby contre le Beşiktaş JK remporté 2 à 1 par son équipe à domicile. Il est titularisé pour la première fois dans le 11 de départ contre Antalyaspor le 10 février. Il marque son premier but le 25 février 2013, en Süper Lig contre Orduspor, Galatasaray l'emporte 4-2.

Le 20 octobre, il inscrit son premier doublé, en championnat, contre Karabükspor (2-1). Le 23 octobre 2013, il marque un but contre le FC Copenhague, en Ligue des champions (3-1).

Sneijder marque l'unique but, à la 85e minute, le 11 décembre 2013, en Ligue des champions, contre la Juventus. Ce but permet à son équipe de se qualifier en huitième de finale de la coupe aux grandes oreilles.

Le 2 février 2014, le joueur ayant acquis le surnom de The Sniper auprès des fans du club, marque le second triplé de sa carrière contre Bursaspor (6-0). Le 18 octobre 2014, lors du bouillant derby entre Galatasaray et Fenerbahçe, le natif d'Utrecht distille deux coups de canon des 25 mètres, dans chacune des lucarnes adverses, pour donner la victoire aux siens (2-1)[6]. Un temps approché pour rejoindre l'Inter Milan de Frank de Boer en 2016, il reste finalement en Turquie.

OGC Nice (2017-2018)

Le , il s'engage avec l'OGC Nice pour deux ans dont une en option[7]. Il fait ses débuts le contre Guingamp. Le , après avoir disputé cinq rencontres, il résilie son contrat avec Nice.

Al-Gharafa SC (2018-2019)

Le , six mois après son arrivée à l'OGC Nice, il signe à Al-Gharafa SC au Qatar[8]. Le , après une expulsion, il promet de ne plus jamais jouer au Qatar[9].

Le , il annonce qu'il met un terme à sa carrière[10].

Carrière internationale

Sneijder saluant l'ancien joueur sud-africain Brian Baloyi à la Coupe du monde de 2010.

Sneijder fait ses débuts internationaux en avril 2003 contre l'équipe du Portugal. Le 19 novembre 2003 face à l'Écosse lors du match de barrage retour des qualifications pour l'Euro 2004, Sneijder contribue à la nette victoire des siens (6-0) en inscrivant 2 buts et en délivrant quatre passes décisives. Il est par la suite sélectionné par Dick Advocaat pour participer à l'Euro 2004. Alors le plus jeune joueur de l'effectif, il entre en jeu face à l'Allemagne et la Lettonie. Il atteint la demi-finale avec les Pays-Bas. Sneijder participe ensuite à la coupe du monde 2006.

À l'Euro 2008, Sneijder marque un but et est élu homme du match lors du premier match de son équipe (victoire (3-0) contre l'Italie). Lors du deuxième, il marque encore, les Pays-Bas battent la France (4-1) , et il est une nouvelle fois élu homme du match. Mais sa lancée s'arrête en quart de finale, où les Pays-Bas perdent 3 buts à 1 contre l'équipe de Russie.

Sneijder lors de l'Euro 2012.

Sneijder entame la Coupe du monde de 2010 en Afrique du Sud en étant élu homme du match contre le Danemark (victoire 2 à 0). Dès la deuxième journée, contre le Japon, Wesley Sneijder marque un but d'une frappe puissante des 20 mètres qui offre la victoire à son équipe (élu homme du match). En quart de finale, contre le Brésil, il inscrit le premier but des Pays-Bas grâce à un centre-tir enroulé et marque le second but de la tête (2-1) , propulsant son équipe en demi-finale (élu homme du match). En demi-finale, les Pays-Bas affronte l'Uruguay et l'emporte par le score de (3-2) ; Sneijder s'illustre une nouvelle fois dans ce match en marquant le but du 2-1 et est élu homme du match une nouvelle fois. Il participe ainsi à sa première finale de Coupe du monde, que les Néerlandais perdent à la fin de la prolongation face à l'Espagne (0-1).

Il est nommé pour le Ballon d'or du meilleur joueur de la Coupe du monde 2010, terminant 2e derrière Diego Forlán et devant David Villa. Il totalise 5 buts dans cette Coupe du monde, ce qui lui permettra de terminer soulier de bronze de la compétition.

Malgré sa saison extraordinaire, Sneijder n'est pas retenu parmi les trois finalistes du ballon d'or FIFA, les jurés lui préférant les Barcelonais Xavi, Andrés Iniesta et Messi. Ce choix, pas forcément très heureux, peut s'expliquer par les bonnes performances du FC Barcelone ainsi que par la victoire en Coupe du monde 2010 pour les deux milieux espagnols, véritables pièces maitresses de La Roja durant la compétition. Toutefois, le nouveau système du Ballon d'or fusionné avec le Meilleur footballeur de l'année FIFA fait voter les sélectionneurs et capitaines d'équipes nationales en plus des journalistes. Or, le détail des votes[11] et France Football expliquent que Sneijder aurait gagné le Ballon d'or si les seuls journalistes avaient voté.

Le 2 septembre 2011, il inscrit deux buts face à Saint-Marin dans ce qui deviendra la plus large victoire de l'histoire des Pays-Bas (11-0).

Lors de la coupe du monde 2014, il égalise en toute fin de match (88e) face au Mexique en huitième de finale d'une frappe puissante à ras de terre à la suite d'un corner. Il permet à deux minutes de la fin du temps réglementaire à son équipe de se maintenir dans la compétition, où elle atteindra la troisième place. Le 4 mars 2018, il annonce mettre un terme à sa carrière internationale après 133 matchs (recordman de sélections devant Edwin van der Sar) à l’âge de 33 ans.

Le 6 septembre 2018, Ronald Koeman lui offre une dernière sélection à l'occasion d'un match amical face au Pérou, à la Johan Cruijff ArenA (2-1)[12]. Le joueur se retire définitivement après cette 134e sélection[13].

Profil de joueur

Wesley Sneijder évolue au poste de meneur de jeu. Il est doté d'une bonne technique et d'une excellente vision du jeu et sait orienter le jeu à l'aide de passes courtes ou longues, comme un numéro 10 classique. Ce ne sont pas ses seules qualités. Il est également très bon dribbleur, très rapide balle au pied et très adroit face au but. Joueur très collectif, il possède également une belle frappe de balle, ce qui lui permet de marquer de nombreux buts sur coup franc. De plus, son adresse exceptionnelle du pied gauche lui permet de jouer juste très vite, à l'image d'un Zidane. Sa petite taille (1 mètre 70) ne l'empêche pas de marquer des buts de la tête, comme face au Brésil en quarts-de-finale de la Coupe du monde 2010. Enfin, sa légendaire "grinta" (rage de vaincre en espagnol) lui a permis de renverser nombre de situations mal engagées, comme lors des huitièmes finales de La Ligue des champions 2010/2011 face au Bayern Munich, où il égalisa d'une superbe frappe des 20 m sur un service de son coéquipier Samuel Eto'o.

Vie privée

Wesley Sneijder a un enfant, né en 2006 d'un premier mariage, et qui vit aujourd'hui avec sa mère aux Pays-Bas. Le 17 juillet 2010, soit six jours après avoir participé à la finale de la Coupe du monde contre l'Espagne, il s'est marié en Toscane avec Yolanthe Cabau van Kasbergen, mannequin hispano-néerlandaise. En 2015, ils ont eu un garçon. En mars 2019, le couple a annoncé son divorce.

Statistiques

Statistiques détaillées

Statistiques de Wesley Sneijder au 23 juin 2019[14]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s)SupercoupeCompétition(s)
continentale(s)
Autres compétitions Pays-BasTotal
Division MBPd MBPdMBPdCMBPdCMBPdMBPdMBPd
2002-2003 Ajax Amsterdam Eredivisie 17 40 3 10---C1300----100 2450
2003-2004 Ajax Amsterdam Eredivisie 30 911 1 00---C1712----1025 481218
2004-2005 Ajax Amsterdam Eredivisie 30 78 3 10110C1703----630 471211
2005-2006 Ajax Amsterdam Eredivisie 19 56 3 22---C1741PO2101001 411210
2006-2007 Ajax Amsterdam Eredivisie 30 189 4 11110C1+C32+70+10+1PO311813 552315
Sous-total 12643341452220-3367-5213569 2156453
2007-2008 Real Madrid Liga 30 96 2 00101C1501----1355 511413
2008-2009 Real Madrid Liga 22 22 2 00---C1400----601 3423
Sous-total 52118400101-901----1956 851616
2009-2010 Inter Milan Serie A 26 46 4 11---C11136----1482 551615
2010-2011 Inter Milan Serie A 25 45 2 02101C1932SU+CMC1+10+00+0822 47912
2011-2012 Inter Milan Serie A 20 45 2 00110C1501----1133 3989
2012-2013 Inter Milan Serie A 5 11 - -----C1312----302 1125
Sous-total 761317813211-28711-20036139 1523541
2013 Galatasaray Süper Lig 12 30 - -----C1411----310 1951
2013-2014 Galatasaray Süper Lig 28 127 6 31100C1721----1223 541912
2014-2015 Galatasaray Süper Lig 31 102 6 33100C1611----1012 54158
2015-2016 Galatasaray Süper Lig 25 57 6 00100C1+C36+201+0----612 46610
2016-2017 Galatasaray Süper Lig 28 515 4 01101--------1020 43717
Sous-total 12435312265401-2544----4177 2165248
2017-2018 OGC Nice Ligue 1 5 00 - -----C1+C32+10+00+1----200 1001
Sous-total 500-------301----200 1001
2017-2018 Al-Gharafa SC QSL 10 84 - -----AFC621----100 17105
2018-2019 Al-Gharafa SC QSL 11 61 - ---------------- 1161
Sous-total 21145-------621----100 28166
Total sur la carrière 40411695491310933-1041925-7211343131 707184165

Buts en sélection

Palmarès

En club

En Équipe des Pays-Bas

Distinctions individuelles

Annexes

Références

Liens externes


  • Portail du football
  • Portail des Pays-Bas
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.