William Bagot (1er baron Bagot)

William Bagot, 1er baron Bagot ( - ), connu sous le nom de Sir William Bagot, 6e baronnet, de 1768 à 1780, était un homme politique britannique qui siégea à la Chambre des communes de 1754 à 1780. Il fut ensuite élevé à la pairie comme baron Bagot.

William Bagot, 1er baron Bagot
Fonction
Membre au Parlement de Grande-Bretagne (d)
Biographie
Naissance
Décès
(à 70 ans)
Londres
Formation
Activité
Père
Mère
Lady Barbara Legge (d)
Enfants
Charles Bagot
Louisa Bagot (d)
Edward Bagot (d)
Walter Bagot (d)
Frances Bagot (d)
William Bagot, 2e baron Bagot
Richard Bagot
Barbara Bagot (d)
Autres informations
Membre de
11e Parlement de Grande-Bretagne (en)
13e Parlement de Grande-Bretagne (d)
12e Parlement de Grande-Bretagne (d)
14e Parlement de Grande-Bretagne (d)

Biographie

Il était le fils de Sir Walter Bagot (5e baronnet), et de son épouse, Lady Barbara Legge. Il a fait ses études au Magdalen College, à Oxford et a obtenu une maîtrise en arts en 1749 et un doctorat en droit civil en 1754 .

Blithfield Hall, c.1850

Il a ensuite siégé au Parlement pour le Staffordshire de 1754 à 1780. En 1768, il succéda à son père comme baronnet de Blithfield, dans le Staffordshire, et hérite du domaine familial de Blithfield Hall. Le 17 octobre 1780, il fut élevé à la pairie de Grande-Bretagne sous le nom de baron Bagot, de Bagot's Bromley, dans le comté de Stafford [1].

Il mourut à Londres le 22 octobre 1798, à l'âge de 70 ans. Son fils aîné, William Bagot (2e baron Bagot), lui succéda.

Famille

Il épousa le 20 août 1760 Elizabeth St John, fille de John St John (2e vicomte St John), à Wroxham, Oxon. Ils eurent 8 enfants, dont William, son successeur, mais trois moururent en moins de 3 jours. Ses autres fils étaient l'hon. Sir Charles Bagot et l'hon. Richard Bagot. Lady Bagot est morte en 1820.

Références

  1. « BAGOT, William (1728–98), of Blithfield, Staffs », History of Parliament Online (consulté le 3 décembre 2017)
  • (en) Charles Kidd et David Williamson, Debrett's Peerage and Baronetage, New York, St. Martin's Press, .
  • Portail de la politique britannique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.