Wolfpack de Toronto

Le Wolfpack de Toronto (en anglais : Toronto Wolfpack) est un club professionnel canadien de rugby à XIII basé à Toronto. Franchise créée dans l'objectif d'intégrer la Super League, Toronto parvient à remporter lors de sa première saison le troisième échelon la League 1 puis à deux reprises le second échelon le Championship en 2018 et 2019 pour enfin intégrer la Super League grâce à à une victoire contre Featherstone en match de barrage d'accession.

Toronto Wolfpack
Généralités
Nom complet Toronto Wolfpack Rugby League Football Club
Surnoms The Pack
Fondation 2016
Couleurs Noir et blanc
Stade Lamport Stadium
(9 600 places)
Championnat actuel Super League
Président David Argyle
Entraîneur Brian McDermott
Site web www.torontowolfpack.com

Maillots

Domicile
Extérieur

Il s'agit de la première franchise canadienne à accéder à ce niveau.

L'arrivée , au sein de l'effectif canadien, de la star du rugby Sonny Bill Williams en 2019, entraine une plus grande exposition médiatique de ce club.

Palmarès

Championship League 1 Challenge Cup
  • Champion (1) : 2017.
  • Meilleure performance : Huitième de finale en 2018.

Histoire

Création de la franchise

En 2014, la Rugby Football League reçoit une demande d'un consortium canadien basé à Toronto et dirigé par Eric Perez la possibilité de participer au troisième échelon du championnat de rugby à XIII d'Angleterre[1] à la suite d'un refus d'intégrer la Super League directement[2],[3]. Le , une conférence de presse détaille les contours de ce projet qui permet à ce club de devenir le premier club professionnel de rugby à XIII au Canada[4].

En raison de l'attractivité du marché canadien et d'expansion du rugby à XIII, la Rugby Football League donne son avis favorable à l'intégration de ce club. Pour permettre la bonne tenue du championnat malgré l'éloignement géographique de Toronto du continent européen, le Wolfpack de Toronto effectue des séries de quatre matchs à domicile puis de quatre matchs à l'extérieur. Par ailleurs, tous les frais liés au trajet des équipes adverses sont couvertes par le club[5],[6].

Débuts en League 1 en 2017

La première saison de Toronto est une réussite sportive puisque le club est invaincu lors de la saison régulière en remportant ses quinze matchs. En Super 8, il s'incline à une reprise contre York 16-26 puis est tenu en échec par Keighley 26-26, toutefois cela n'empêche pas Toronto de finir la saison premier et vainqueur de ce championnat. Cela lui permet d'accéder à la division supérieure en intégrant le Championship. Il est également un succès populaire puisque 8 456 spectateurs assistaient à l'ultime rencontre de la saison de Toronto contre Doncaster au Lamport Stadium.

Premier match officiel face à une équipe non-britannique en 2018

L'équipe de Toronto présente une particularité historique ; il s'agit de la première équipe de club non-européenne à rencontrer une équipe de rugby à XIII non britannique dans le cadre d'une compétition officielle [7].

Elle dispute en effet un match aller de championnat face au Toulouse Olympique XIII , dans le cadre de la saison 2018 du « Championship », à Blagnac, au stade Ernest Argèlès, le lundi 2 avril 2018.

Le match étant retransmis à la télévision sur les chaines Beinsport en France et sur « Premier Sports » au Royaume Uni et au Canada [8].

Le Wolfpack de Toronto célèbre sa victoire sur Toulouse.

Le match tourne à l'avantage des visiteurs canadiens, qui malgré un sursaut remarquable du Toulouse Olympique à la fin de la partie, remporte la victoire par 24 à 22. La dépêche du Midi indiquera même que le Toulouse Olympique a été « victime de la tactique du désordre », soulignant ainsi que les canadiens ont su faire déjouer les locaux en les désorganisant un maximum [9]. Le quotidien régional soulignera d'autres éléments significatifs, comme le fait que les supporters étaient en nombre (3 000 spectateurs au moins), et peut être malicieusement, que sur la feuille de match l'effectif de Toronto comprenait 17 joueurs dont un néo-zélandais, dix anglais, six australiens...et aucun canadien [9].

Le match retour aura lieu quant à lui au St James Park de Newcastle dans le cadre du « Magic Weekend » du 19-20 mai 2018, le club canadien y ayant délocalisé deux de ses matchs extérieurs [10].

Ce match, spectaculaire[11] et disputé, 13 essais ayant été marqués, est finalement remporté par les torontois 43 à 30. Toutefois de grossières erreurs d'arbitrage ont bénéficié aux canadiens[12]. Malgré cela, l'entraineur du Toulouse Olympique reconnaitra la valeur de la « meute » puisqu'il déclare : «Il y a certes ces erreurs d'arbitrage, mais nous n'étions pas armés pour faire face à cette équipe, digne d'un club de Super League, aujourd'hui. Je suis néanmoins très fier de l'attitude des garçons et nous allons nous servir de ce match pour repartir de l'avant.»[13].

Échec aux portes de la Superleague en 2018

Malgré un excellent parcours en 2018 dans le Championship, la « Meute » échoue aux portes de la promotion en Superleague, permettant à l'équipe londonienne des Broncos d’accéder au plus haut niveau[14].

2019 - Montée en Super League

Composition du Wolfpack de Toronto à la finale du Championship 2019

Titulaires : Gareth O'Brien - Liam Kay, Chase Stanley, Ricky Leutele, Matthew Russell - Joe Mellor, Josh McCrone - Antony Mullally, Andy Ackers, Ashton Sims, Andrew Dixon, Bodene Thompson, Jon Wilkin

Remplaçants : Blake Wallace, Darcy Lussick, Tom Olbison, Gadwin Springer

Entraîneur : Brian McDermott

Le club, comme celui de Toulouse, n'est pas admis à disputer la compétition en 2019. En effet, craignant que le bon parcours de l'équipe génère un manque à gagner en billetterie, la RFL lui demande, comme aux clubs de Toulouse et des Dragons Catalans, la somme de 750 000 £ pour participer à l'édition de 2019. Le club choisit de ne pas régler la somme comme le décide également Toulouse. Cette somme représentant des frais importants en sus de ceux importants que le club doit dépenser en termes de logistique[15]. En Championship, Toronto survole la saison régulière en s'imposant vingt-six fois sur vingt-sept rencontres, l'unique défaite se déroule contre Touluose 16-46 le au Stade Ernest-Wallon de Toulouse, antre du club de rugby à XV le Stade toulousain, devant 6 103 spectateurs. Qualifié pour la phase finale, Toronto remporte la demi-finale contre Toulouse 40-24 puis s'impose en finale contre l'inattendue Featherstone 24-6 après avoir été mené 4-6 à la mi-temps. L'Anglais Gareth O'Brien est désigné meilleur joueur de Championship.

Pour leur entrée en Super League, Toronto créé la sensation en recrutant en novembre 2019 le double champion du monde de rugby à XV néo-zélandais Sonny Bill Williams, anciennement treiziste en National Rugby League. Cette signature permet au joueur de devenir le joueur de rugby tout code confondu le mieux payé du monde[16].

2020 - Super League

Le Wolfpack de Toronto a été promue en Super League devenant ainsi la toute première équipe nord-américaine à participer à cette division.

La première saison de la Super League du Wolfpack de Toronto débutera le 30 janvier et se disputera sur 29 tours comprenant 14 matchs à domicile et 14 à l'extérieur pour chaque équipe, en plus du Magic Weekend qui se tiendra à Newcastle les 23 et 24 mai.

Effectif actuel

Equipe 2020 du Wolfpack de Toronto
Equipe première Staff

Entraîneur

Assistants

  • Simon Finnigan
  • Kurt Haggerty

Légende:
  • (c) Capitaine
  • (vc) Vice-capitaine

Personnalités historiques du club

Entraîneurs

Entraineurs du Wolfpack de Toronto
Rang Nom Période
1 Paul Rowley2017-2018
Rang Nom Période
2 Brian McDermott2019-

Joueurs emblématiques

Toronto a compté sur deux capitaines depuis sa création, Craig Hall en 2017 puis Josh McCrone à partir de 2018. Gareth O'Brien est désigné meilleur joueur de Championship en 2019

Sponsoring


L'ensemble 2020 du Wolfpack Toronto  a été révélé avant le match de pré-saison de l'équipe contre les Tigres de Castleford le 19 janvier à Castleford, Royaume-Uni. Créé en collaboration avec le partenaire vestimentaire BLK, le nouveau design du maillot permet au Wolfpack de faire un grand pas en avant en 2020, tout en garantissant que les joueurs et les fans seront très fiers de leur première participation à la Super League.

Les maillots noirs et blanc arborent tous deux le contour du célèbre logo "tête de loup" du Wolfpack sur le devant. Le contour du logo évoque la férocité d'un loup à l'affût et la formation d'une meute forte et déterminée. Le jersey noir présente une nouvelle bordure dorée sur les manches et aussi sur les chaussettes, tandis que le jersey blanc a un col noir et présente le rouge canadien comme bordure sur les manches et les chaussettes.

Parmi les partenaires, on retrouve Treated.com, un leader mondial des services de santé en ligne. Leur logo occupe un espace sur le haut du dos du maillot. Outre le sponsoring, Treated.com et le Wolfpack de Toronto entrent dans une collaboration de travail. Dans le cadre de cette collaboration, Treated.com va créer des contenus approfondis, basés sur des données, en utilisant l'analyse de l'équipe de rugby sur toute la durée de la saison.


Pour en savoir plus sur Treated.com :

Visitez le site Treated.com/Live

Pour accéder à Treated.com France : fr.treated.com

Bilan par saison

Année Saison régulière
League 1
Phase finale
League 1
Challenge Cup
Class. Points MJ V. N. D. Pp. Pc. Perf. MJ V. N. D. Pp. Pc. Performance
Saison 2017 1er30151500916157 Champion751124886 5e tour
Année Saison régulière
Championship
The Qualifiers
Championship/Super League
Challenge Cup
Class. Points MJ V. N. D. Pp. Pc. Perf. MJ V. N. D. Pp. Pc. Performance
Saison 2018 1er41232012866374 Million Pound Game8503138122 Huitième de finale
Saison 2019 1er522726011010356 Champion22006430 Ne participe pas[15]
Année Saison régulière
Super League
Phase finale
Super League
Challenge Cup
Class. Points MJ V. N. D. Pp. Pc. Perf. MJ V. N. D. Pp. Pc. Performance
Saison 2020 - -

Références

  1. (en) « Canadians seek to join League One in 2016 - Rugby League News, Forum & Features », (consulté le 21 juillet 2016)
  2. (en) « Canadian team to join English rugby league setup », ESPN, (consulté le 26 avril 2016)
  3. (en) Adrian Proszenko, « Canadian team to play in UK next year as part of Super League bid », (consulté le 26 avril 2016)
  4. (en) « TORONTO ANNOUNCED AS HOME TO WORLD’S FIRST TRANSATLANTIC PROFESSIONAL SPORTS TEAM » [archive du ], Toronto Wolfpack, (consulté le 27 avril 2016)
  5. (en) Aaron Bower, « Toronto Wolfpack to enter League One next season, RFL announces », (consulté le 27 avril 2016)
  6. http://www.skysports.com/rugby-league/news/12196/9838724/barrie-mcdermott-canadian-team-would-boost-league-one
  7. « "Toronto ...au Canada ??" », sur FFR13.fr
  8. « Pour la télé », sur To13.com
  9. Maxime Brossard, « Victime de la tactique du désordre », La Dépêche du Midi, , p. 34
  10. « BONUS : Du coup, le TO ira jouer au Canada pour le match retour ? », sur FFR13.fr
  11. (en) « Super League's Magic Weekend off to a flying start thanks to Ben Barba », sur independant.co.uk, (consulté le 10 juin 2018) : « The points feast followed an opening 13-try spectacular in which Toronto beat Toulouse 43-30 to establish a five-point lead at the top of the Betfred Championship. »
  12. (en) « Toronto extend lead at top of Championship with eight-try win over Toulouse », sur loverugbyleague, (consulté le 10 juin 2018) : « The Canadian club got a little bit of luck at the start of the second period. Ireland star Kay dived over in the corner and the try was awarded by the referee. However, on the replay, it was evident that Kay had knocked on over the line and was in touch. »
  13. « Championship : les Toulousains n'ont pas à rougir : Rugby XIII - 14e journée. Le TO s'incline face au leader, Toronto », sur ladepeche.fr, (consulté le 10 juin 2018)
  14. (en) Morgan Campbell, « Toronto Wolfpack lose out on rugby Super League promotion », sur thestar.com, (consulté le 4 novembre 2018) : « A Super League berth would have added Toronto to the league’s revenue-sharing programs and filled its 2019 home schedule with opponents wealthy enough to cover their own travel. Staying in the second division means no shared league revenue while still paying visiting teams’ travel costs »
  15. (en) Matthew Shaw et Ash Hope, « Cup Half Empty : The RFL had tongues wagging earlier this month when they subtly annouced that Toronto Wolfpack and Toulouse Olympique would not participating in the Challenge Cup », Rugby League World, no 453, , p. 18-21 (ISSN 1466-0105)
  16. David Reyrat, « Sonny Bill Williams devient le rugbyman le plus payé au monde - Rugby : Deux fois champion du monde avec les All Blacks, Sonny Bill Williams s'est engagé jeudi avec le Toronto Wolfpack, club de rugby à XIII. », sur Sport24, Le Figaro, (consulté le 24 janvier 2020)
  • Portail du rugby à XIII
  • Portail de Toronto
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.