Yvette Kosmann-Schwarzbach

Yvette Kosmann-Schwarzbach, née le , est une mathématicienne et professeure des universités française. Le relèvement de Kosmann (en) en géométrie différentielle porte son nom.

Yvette Kosmann-Schwarzbach
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Directeur de thèse

Biographie

Yvette Kosmann-Schwarzbach obtient son doctorat d'État en mathématiques en 1970 à la faculté des sciences de Paris, avec une thèse intitulée Dérivées de Lie des spineurs[1],[2],[3], dirigée par André Lichnerowicz.

Elle enseigne les mathématiques à l'université Lille-I, puis à l'École polytechnique à partir de 1993.

Activités de recherche

Elle est l'auteur de publications scientifiques en géométrie différentielle, algèbre et physique mathématique. Elle dirige plusieurs ouvrages sur la théorie des systèmes intégrables. Le relèvement de Kosmann (en) en géométrie différentielle porte son nom[4],[5].

Publications

  • Les théorèmes de Noether: Invariance et lois de conservation au XXe siècle, 2006, Les Éditions de l'École Polytechnique, 173 p. (trad. en anglais : The Noether Theorems: Invariance and Conservation Laws in the Twentieth Century: Invariance and Conservation Laws in the 20th Century, trad. par Bertram Schwarzbach, Springer 2011, (ISBN 978-0387878676)).
  • (en) Groups and symmetries: From Finite Groups to Lie Groups, Springer, (ISBN 978-0387788654).
  • Siméon-Denis Poisson : les mathématiques au service de la science, Les Éditions de l'École Polytechnique, (ISBN 978-2730215848).

Références

  1. Thèse de doctorat, Université de Paris, 1970, notice Sudoc .
  2. (en) Yvette Kosmann-Schwarzbach, « Tribute to André Lichnerowicz (1915–1998) », Notices of AMS, vol. 56, no 2, , p. 244-246 (lire en ligne [PDF]).
  3. Y. Kosmann, « Dérivées de Lie des spineurs », Annali di Matematica Pura et Applicata, vol. 91, no 1, , p. 317-395 (lire en ligne).
  4. (en) L. Fatibene, M. Ferraris, M. Francaviglia et M. Godina, « A geometric definition of Lie derivative for Spinor Fields », dans Janyska J., Kolář I. & J. Slovák J. (éds.), Proceedings of the 6th International Conference on Differential Geometry and Applications, 28 août au , Brno, République tchèque
  5. (en) M. Godina et P. Matteucci, « Reductive G-structures and Lie derivatives », Journal of Geometry and Physics (en), no 47, , p. 66-86 (DOI 10.1016/S0393-0440(02)00174-2).

Liens externes

  • Portail des mathématiques
  • Portail des universités françaises
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.