Zone de libre-échange

Une zone de libre-échange est constituée de pays membres éliminant entre eux les droits de douane ainsi que les restrictions quantitatives à l'importation. Ces zones sont mises en place via des accords de libre-échange.

Ne doit pas être confondu avec zone franche.
Zones de libre-échange dans le monde.
Mercosur est un exemple d'une zone de libre-échange entre les pays du Cône Sud.

On parle généralement de zone de libre-échange lorsque les pays membres de l'accord appartiennent à une zone géographique relativement délimitée. Dans les autres cas, on parle simplement d'un accord de libre-échange.

Dans le cas d'une zone de libre-échange simple, les pays membres conservent chacun leur propre politique commerciale vis-à-vis des pays tiers.

Si les pays membres de la zone adoptent un tarif extérieur commun applicable à tous les pays tiers, la zone de libre-échange devient une union douanière. Une union douanière peut couvrir tous les produits, comme dans le cas de l'Union douanière d'Afrique australe, ou bien comporter quelques exceptions, comme dans le cas du marché commun du Sud ou de l'union douanière entre l'Union européenne et la Turquie, qui ne couvre pas l'agriculture ni l'acier.

Une union douanière qui poursuit son intégration, par exemple en harmonisant ces normes sur les produits et certains éléments de politique fiscale, ou en garantissant la libre mobilité des personnes, devient une union économique. Dans le cas de l'adoption d'une monnaie commune, on parle d'union économique et monétaire. L'Union européenne est union économique, et la zone euro est une union économique et monétaire.

On recense aujourd'hui près de 150 zones de libre-échange, dont plus de la moitié ont été créées depuis 1990.

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de l’économie
  • Portail des relations internationales
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.