faire partie

Français

Étymologie

Composé de faire et de partie.

Locution verbale

faire partie \fɛʁ paʁ.ti\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. Être inclus ; appartenir.
    • Carcassonne alors fit partie du domaine royal, et un sénéchal y commandait pour le roi de France.  (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Le village de Fontaine-Bethon, appartenant de nos jours au département de la Marne, faisait jadis partie de l'ancien diocèse de Troyes. Il est situé non loin des limites du canton de Villenauxe, tout près de Montgenost.  (Mémoires de la Société académique d'agriculture, des sciences, arts et belles-lettres du département de l'Aube, 1892, vol.56-57, page 328)
    • Monsieur André, l’Inspecteur le lui répète chaque fois, devrait savoir que la cravate fait partie de la civilisation, que ce soit une lavallière, un nœud droit ou une régate et que le décorum est lié à la fonction publique.  (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il fait partie de l’écume  (Victor Hugo, Les Misérables, 1e partie, II, 8, 1862)
    • Dés son commencement la S.D.N. a deux grandes faiblesses : elle fait un peu figure de syndicat de surveillance de l’Allemagne, et ni les États-Unis, revenus à l’isolationnisme, ni l'Union soviétique, « puissance dangereuse », n'en font partie.  (Jacques Delpierrié de Bayac, Histoire du Front populaire, Fayard, 1972, page 14)

Notes

Le mot partie s’écrit au féminin dans cette locution même si le sujet est masculin. Il ne s’agit pas du participe passé du verbe partir.

Dérivés

Traductions

Prononciation

Cet article est issu de Wiktionary. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.