sportique

Français

Étymologie

De sport, avec le suffixe d'adjectif -ique.

Adjectif

SingulierPluriel
Masculin
et féminin
sportique sportiques
\spɔʁ.tik\

sportique \spɔʁ.tik\ masculin et féminin identiques

  1. (Vieilli) Qui concerne le sport ; qui appartient au monde du sport.
    • Un jockey qu'on dit célèbre,— ce que je veux bien croire, n'ayant pas le loisir de vérifier, et mon oracle sportique, Robert Milton, étant à la campagne.  (Parisis [Émile Blavet], La vie parisienne : la ville et le théâtre [1884], Juillet, Mariage d'actrice [2 juillet 1884] ; L. Boulanger éditeur, Paris, 1885, page 271)
    • La plaque en argent, insigne d'un club sportique, qui se trouvait sur sa casquette, fut entièrement fondue.  (Ferdinand Faideau, La science curieuse et amusante, Les cyclistes et la foudre ; Librairie illustrée Montgredien et Cie [Jules Tallandier succr], Paris, 1902, page 393)
    • Ceux de quatre ans et de trois ans [des chevaux] étaient “sucés”, selon son argot sportique, c'est-à-dire qu'un entraînement sans repos et des courses répétées sur tous les hippodromes de France, où on les avait fait travailler comme des chevaux de cirque, les avaient exténués.  (Hector Malot, Un mariage sous le Second Empire, chapitre III ; Ernest Flammarion éditeur, Paris, 1896, page 23)

Anagrammes

Cet article est issu de Wiktionary. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.