Écomusée

Écomusée du maraichage, dans la banlieue bordelaise.

Un écomusée est un lieu où sont présentés des objets choisis pour leur valeur patrimoniale et non artistique. Il comporte souvent un espace d'exposition en plein air où sont conservés des bâtiments où se déroulaient des activités passées disparues, dans le domaine agricole ou industriel par exemple.

Origine du mot

Le terme écomusée a été formé en ajoutant le préfixe éco- pour écologie (et non économie). Le mot a été créé dans les années 70 par le conservateur Georges Henri Rivière dans le cadre de ses recherches en ethnologie régionale.

Le but de ces musées est de conserver et de rendre accessibles au public un patrimoine et un savoir-faire régionaux typiques d'un territoire.

Histoire des écomusées

Trélazé, transport du schiste depuis la mine, pour tailler les ardoises.

Les premiers écomusées sont conçus en France en parallèle avec des enquêtes scientifiques locales sur des gestes, des traditions, des outils de la vie quotidienne de paysans, d'artisans ou d'ouvriers.

Ils parlent de domaines très diversifiés[1] :

L'objectif est de fédérer la population régionale disposant de témoignages ou d'outils, autour d'un projet de valorisation d'un patrimoine local en voie de disparition, y compris industriel.

Notes et références

  1. Liste des écomusées français sur Wikipedia
Portail des arts   Tous les articles sur les différentes formes d'art.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.