Élisabeth Eidenbenz

Élisabeth Eidenbenz, (1913-2011) est une infirmière suisse, fondatrice de la maternité d'Elne. Entre 1939 et 1944, près de 600 enfants y sont nés, de mères réfugiées espagnoles (fuyant le franquisme), ou bien juives et tziganes (fuyant l'invasion nazie).

En 1937, elle adhère à l'Asociación de Ayuda a los Niños en Guerra (Association d'aide aux enfants en guerre), pour aider les mères et les enfants victimes de la guerre civile espagnole.

Après la chute de la république espagnole, elle rejoint le Roussillon et les camps où sont internés près de 450 000 républicains espagnols. Scandalisée par les conditions de vie dans ces camps, elle se met à la recherche d'un lieu d'accueil pour une maternité. Protestante, elle s'adresse à des œuvres de secours qui pensent collectif avant tout[1].

Elle s'installe dans un manoir désaffecté à Elne, qu'elle reconvertit en maternité pour accueillir les futures mères. Elle s'associe à la future Croix-Rouge suisse et doit falsifier l'identité des patientes pour ne pas enfreindre la règle de neutralité. La maternité est réquisitionnée par la Wehrmacht en avril 1944.

Elle continue ses actions humanitaires en Autriche dans un centre de réinsertion sociale pour les femmes.

Le bâtiment qui avait abrité la maternité est restauré en 1997 ; un rassemblement des enfants qui y sont nés est organisé en 2002 en présence d'Élisabeth Eidenbenz, avec le concours de l'association DAME (Descendants et Amis de la Maternité d'Elne)[2].

Elle a reçu :

Références

  1. La Retirada
  2. La DAME
Portail de la médecine   Tous les articles sur la médecine, les médecins, les maladies...
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.