Antoine de Lavoisier

Antoine de Lavoisier
Lavoisier et son épouse. On distingue plusieurs éléments de l'appareillage utilisé pour ses expériences.

Antoine Laurent de Lavoisier (Paris, 26 août 1743 - Paris, 8 mai 1794) est un chimiste français. Il est considéré comme le « père de la chimie moderne », car ses découvertes démentirent les lois de l'alchimie utilisées jusqu'alors  selon lesquelles tout élément pouvait apparaître, disparaître ou se transformer en un autre.

Biographie

Antoine Laurent Lavoisier est né le 26 août 1743 à Paris et mort à Paris le 8 mai 1794. Son père était procureur au parlement de Paris. Il appartenait donc à la noblesse de robe. Il a hérité d'une grosse fortune à la mort de sa mère, alors qu'il avait cinq ans. Il est allé à l’université Mazarin de 1754 à 1761 où il a étudié des matières telles que les mathématiques, l’astronomie et la chimie. Il publie son premier livre de chimie en 1764 et est élu à l’académie des sciences en 1768. La même année, il devient membre de la Ferme générale société privée qui collecte les impôts sur la consommation pour le compte du roi ; ce poste de fermier général lui vaudra d'être guillotiné en 1794.

En 1771, il épouse Marie-Anne Pierrette Paule alors âgée de 13 ans, qui devient ensuite sa collaboratrice et illustrera ses livres. En 1775, il entre à l’Administration royale des poudres (destinées aux armes à feu).

Il découvre en 1778 que l’air était un mélange de gaz et non pas un seul gaz.
Il découvre aussi la loi de conservation de la matière, qu'on peut résumer par cette célèbre maxime (mais qui n'est certainement pas de lui) : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. » De plus, il montre que la théorie phlogistique n'est pas cohérente.

En 1784, il est chargé par le roi d’étudier, avec Benjamin Franklin et deux autres scientifiques, le magnétisme animal (ancêtre de l’hypnose).

En 1789, il publie le Traité élémentaire de chimie, considéré comme le premier manuel de chimie moderne.

Découvertes

Composition de l'air

Lavoisier découvrit en 1777 que l’air était un mélange de gaz et non pas un seul gaz en faisant cette expérience :

Lavoisier émet alors une hypothèse : le gaz qui manquait sous la cloche s’est combiné au mercure pour donner de l'oxyde de mercure rouge.

Il en conclut donc que l’air est un mélange de gaz constitué de 20 % de dioxygène et de 80 % de diazote.

Conservation de la quantité de matière lors d'une réaction chimique

Lavoisier réalise des expériences au cours desquelles il pèse soigneusement tous les réactifs (les substances présentes avant la réaction chimique) et tous les produits (les substances issues de la réaction).

Dans chaque cas, il constate que la masse des réactifs est toujours parfaitement égale à la masse des produits formés. Il tire de ces expériences une loi générale connue aujourd'hui sous le nom de "Loi de Lavoisier".

Énoncé historique de la loi de Lavoisier

"Rien ne se crée, ni dans les opérations de l'art, ni dans celles de la Nature, et l'on peut poser en principe que, dans toute opération, il y a égale quantité de matière avant et après l'opération. C'est sur ce principe qu'est fondé l'art de faire des expériences en chimie."

Énoncé moderne de la loi de Lavoisier

"Lors d'une réaction chimique qui se déroule en milieu fermé, la somme des masses des réactifs est toujours égale à la somme des masses des produits formés. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme."

Autres découvertes

Sources

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Antoine Lavoisier de Wikipédia.
Portail de la chimie   Tous les articles sur la chimie et les grands chimistes.
Portail France   Accédez au portail sur la France.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.