Appareil photographique

Chambre photographique grand format, fin du XIXe siècle.

Un appareil photographique (ou appareil photo) est un outil pour faire des photographies.

Ses constituants sont une surface sensible (argentique ou numérique), une chambre noire, un obturateur et un objectif photographique, dont l'ancêtre rudimentaire est le sténopé, orifice minuscule par où entre la lumière.

On expose la surface sensible en débouchant l'orifice un certain temps (le temps de pose), grâce à l'obturateur.

Les appareils modernes sont munis d'un objectif à focale variable (zoom) et d'un capteur numérique.

Historique des appareils photographiques

Photographie argentique

De l'invention de la photographie en 1822 à la commercialisation des plaques photographiques industrielles vers 1895, la photographie n'était pratiquée que par des photographes professionnels très spécialisés et ayant de bonnes connaissances en chimie.

Appareils à plaques

Les appareils à plaques de verre sont à la portée des amateurs dès 1895. Ils restent à la mode jusque vers 1930. Ils sont rigides ou à soufflet, au choix.

Appareils à pellicule

Le support est maintenant une pellicule, sorte de film en cellulose, doublé d'un papier noir, le tout enroulé autour d'une bobine. Bien plus légers que les précédents, ces appareils, le plus souvent à soufflet, donc repliables, ont été les plus courants de 1915 à 1950.

Certains d'entre eux, comme le Rolleiflex ou le Hasselblad, ont constitué le haut de gamme des appareils de l'époque.

Appareils à film 35 mm

Au cours des années 1930, on commence à détourner le film cinéma perforé 35 mm pour faire des photos de haute qualité, malgré la petite taille des images : c'est le 24 x 36 mm, qui trouve son épanouissement avec la photo en couleurs sur papier et la diapositive.

Au début, les grandes marques sont les appareils allemands compacts Leica et Zeiss, puis, après 1960, les appareils japonais reflex à objectifs interchangeables, comme les Nikon, Canon ou Olympus.

Appareils numériques

La photographie numérique a presque totalement supplanté la photographie argentique depuis le début des années 2000. Le moyen le plus habituel de réaliser des photographies est désormais le téléphone portable, le smartphone ou la tablette électronique.

Il existe des appareils photographiques numériques de toutes sortes, par exemple pour les amateurs exigeants et les besoins des professionnels.

Un de leurs gros avantages est le faible coût et l'accessibilité du transfert des fichiers numériques, tout en ayant la possibilité de l'impression papier.

Appareil reflex numérique

Appareils reflex

Ce sont les plus élaborés. Leurs objectifs sont interchangeables, et leur forme est assez semblable à celle que l'on connaissait pour les appareils reflex argentiques. La visée reflex se fait sur un verre dépoli, à travers l'objectif, par l'intermédiaire d'un miroir. Les appareils reflex répondent à toutes les applications professionnelles.

Appareils compacts

Ils sont beaucoup moins encombrants que les précédents, au point de pouvoir se glisser facilement dans la poche. Il en existe de toutes sortes et à tous les prix. Les plus élaborés d'entre eux sont appelés « compacts experts ».

Appareils bridges

Il existe aussi des appareils « bridges », à objectif non interchangeable, mais à visée électronique, intermédiaires entre les compacts et les reflex numériques.

Appareils hybrides

L'appareil « hybride » a aussi la visée électronique, mais l'objectif est interchangeable : il est donc encore plus proche des reflex numériques.

Portail des arts   Tous les articles sur les différentes formes d'art.
Portail des techniques  Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.