Arc-boutant

Cet article est à compléter. Il concerne les arts.
Améliore-le ! (Aide)
Arc-boutants et piliers de culée vue de dessus. Notre-Dame d'Amiens
Arc-boutant. Notre-Dame de Paris

L'arc-boutant est une structure des églises gothiques du Moyen Âge.

Utilité

Dès que les bâtisseurs ont souhaité augmenter la hauteur de leurs constructions, le poids des pierres accumulées a menacé de faire écrouler les édifices. Les architectes romans ont commencé à ajouter des contreforts épais à l'extérieur des églises pour soutenir les murs, particulièrement aux endroits où se concentrait le poids de la voûte. Dans l'art gothique, ces contreforts épais sont devenus de fines structures élancées comme des arcs, qui "boutent" (poussent, en vieux français) la voûte en place.

Description

Il s'agit d'une construction extérieure à l'édifice. L'arc-boutant est associé à un pilier intérieur de l'édifice sur lequel repose la voûte d'ogives. L'arc-boutant permet de résister (contrebuter) au poids de cette voûte sur les piliers et évite ainsi leur écartement. Les forces sont acheminées par l'intermédiaire de l'arc-boutant vers les piliers de culées, eux-aussi extérieurs à l'édifice.

Portail des arts   Tous les articles sur les différentes formes d'art.
Portail de l'architecture   Tout sur les monuments et les architectes célèbres.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.