Bleuet des champs

Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Bleuet (homonymie).
Bleuet des champs
Une fleur de bleuet
Nom commun Bleuet des champs
Nom scientifique Centaurea cyanus
Classification Famille des Composées
Modifier voir modèle  modifier
Des bleuets dans un champ

Le bleuet, (nom scientifique : Centaurea cyanus) aussi appelé bleuet des champs (pour ne pas le confondre avec le bleuet des montagnes), est une petite plante à fleurs très courante des prés et des champs. Comme son nom l'indique, elle est entièrement bleue.

Espèces proches et classification

Le bleuet est une centaurée. Les centaurées sont de petites fleurs assez communes, dans les prés, les champs, surtout en montagne. Elles sont généralement violet rose. Elles ressemblent parfois un peu à des chardons, mais n'ont pas d'épines. Il en existe plusieurs espèces. Le bleuet, lui, est une centaurée non pas rose, mais bleue. D'ailleurs, son nom scientifique, Centaurea cyanea, veut tout simplement dire « Centaurée bleue ». Il existe d'autres espèces de centaurées de couleur bleue, comme par exemple le bleuet des montagnes (aussi appelé, entre autres, centaurée des montagnes), qui ressemble beaucoup au bleuet. Pour les différencier, on appelle donc parfois le bleuet commun « bleuet des champs »

Le bleuet, comme toutes les centaurées, fait partie de la grande famille des composées.

Pour en savoir plus sur les centaurées bleues, lire l'article : Bleuet (fleur).

Description

De loin, on a l'impression que le bleuet a une grosse fleur bleue. En fait, ce n'en est pas une. Comme toutes les Composées, le bleuet a un très grand nombre de toutes petites fleurs, qu'il colle les unes aux autres pour qu'elles soient plus visibles. Celles du centre sont bleu foncé et donnent l'impression de former le cœur de la « fleur ». Celles du bord ont de très grands pétales bleus clairs, légèrement découpés, qui leur permettent d'être vues de loin par les insectes qui les pollinisent.

Habitat

Le bleuet est souvent associé au coquelicot : les deux plantes ont les mêmes besoins, et poussent volontiers au même endroit. Ils aiment les endroits ensoleillés, et on les trouve fréquemment parmi les graminées. Le bleuet (comme le coquelicot, d'ailleurs) est ce que l'on appelle une plante adventice des cultures : elle profite des endroits où l'Homme a préparé le terrain pour ses céréales pour pousser. On la trouve donc très fréquemment parmi les champs de blé, notamment. Comme le bleuet et le coquelicot fleurissent et fanent avant que l'on ne récolte le blé, ils ne sont pas vraiment gênants pour l'Homme : ils se contentent simplement de profiter de sa présence, et cela dure ainsi depuis très longtemps.

Utilisations

Le bleuet n'est tout de même pas totalement inutile : il contient des substances calmantes et apaisantes, qui sont notamment bénéfiques pour les yeux. On prépare de l'eau de bleuet à partir de la plante, qui sert à se démaquiller, à soigner les douleurs des yeux, ou les cernes...

L'eau de bleuet s'abîme à la lumière. On la met donc dans des bouteilles en verre coloré bleu, à travers lesquelles la lumière ne passe pas, afin qu'elle se conserve plus longtemps.

Culture

Symbolique

Le bleuet est une plante vraiment très fréquente en France, et sa couleur bleue très visible l'a fait remarquer depuis longtemps. Il est donc, depuis les débuts de la République, un symbole de la France.

Pour les Français, le bleuet est la plante symbolique de la Première Guerre mondiale, en référence à la couleur bleu-horizon de l'uniforme des poilus. Pour les Britanniques c'est le coquelicot qui tient ce rôle.

Voir aussi

Portail de la botanique   Tous les articles sur la botanique
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.