Briquet

Briquets à silex, en acier, d'usage courant en Europe, de l'Antiquité au XIXe siècle.

Un briquet est un outil domestique destiné à produire du feu.

Anciens briquets en acier

Depuis les Romains, on produisait couramment des étincelles en frappant une pièce d'acier appelée briquet contre un morceau de silex. Ces étincelles étaient dirigées vers une matière facilement inflammable (coton carbonisé, amadou) qui produisait une braise. Cette braise donnait ensuite naissance à une flamme grâce à une allumette soufrée posée sur la braise ou un peu de foin bien sec sur lequel on soufflait.

Cette technique de production du feu a été la plus courante en Europe et en Asie, au moins jusqu'au XIXe siècle.

Briquets modernes

Briquet à essence « Zippo ».

Depuis le début du XXe siècle, les briquets sont des appareils de poche qui produisent du feu par l'action d'étincelles sur une matière inflammable.

Les étincelles sont obtenues par le frottement d'une molette métallique sur une pierre à briquet, un composé chimique de fer et de cérium mis au point en 1903 par le physicien autrichien Carl Auer von Welsbach. Les étincelles peuvent être également produites par piézo-électricité.

Les étincelles enflamment ensuite un combustible contenu dans un réservoir : une « mèche d'amadou » (en fait, un cordon de coton imbibé d'une substance inflammable), de l'essence ou, aujourd'hui, du gaz butane.

Voir aussi

Lien externe

Portail des techniques  Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.