Carte géologique

Une carte géologique simplifiée, de la France, de 1884. Les couleurs indiquent les différents types de roches que l'on peut rencontrer, comme par exemple les roches volcaniques, en rouge.
Une carte géologique de la Bretagne.
Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Carte.

Une carte géologique est une carte sur laquelle sont répertoriés les roches que l'on rencontre aux différents endroits, mais aussi les plis, les failles, etc.

Comme sur une carte géographique, les différents éléments sont indiqués sous forme de couleurs ou de figurés. Il faut se référer à la légende pour savoir à quoi correspondent les éléments qui sont représentés dans une région. Par exemple, sur la plupart des cartes géologiques, la couleur violette correspond à des roches sédimentaires datant du Trias (il y a environ 250 à 200 millions d'années), la couleur bleue à des roches Jurassiques (200 à 145 millions d'années), et la couleur bleue à des roches Crétacées (145 à 65 millions d'années).

Une carte géologique ne représente que la première couche de roche qu'on trouve, qu'elle soit affleurante (on la voit directement) ou qu'elle soit sous le sol (la terre). Il y a pourtant le plus souvent d'autres couches de roches différentes sous la première et pour les représenter, on dessine des logs géologiques ou des coupes géologiques.

Les cartes géologiques existent à différentes échelles, selon les pays, les régions, et la précision recherchée.

Cartes géologiques de France

Carte géologique complète de la France

Les cartes géologiques de France sont établies, mises à jour et éditées par un établissement public spécialisé : le Bureau des Ressources Géologiques et Minières (BRGM).

Pour représenter la géologie de la France, on trouve trois types principaux de cartes sous format papier :

On trouve aussi des cartes au 1/80 000 : moins pratiques, ce sont en général d'anciennes cartes, qui sont peu à peu remplacées par les cartes aux 1/50 000. Plus anciennes, elles sont également parfois obsolètes.

Les cartes du BRGM sont maintenant le plus souvent utilisées sous forme numérique grâce à un logiciel de cartographie (système d'information géographique) ou simplement sur des sites web comme Géoportail. Ces cartes sont alors toutes rattachées et consultables selon le secteur qu'on regarde. Elle peuvent être combinées avec d'autres couches comme des photos aériennes, les limites des communes, cela gratuitement.

Autres pays

Il existe des cartes des autres régions du monde, chaque pays disposant de ses conventions propres.

La carte géologique du monde est le résultat d'un projet de collaboration entre les différents pays. Elle est beaucoup moins précise, mais très synthétique, puisque, comme son nom l'indique, elle recouvre le monde entier. Elle présente également l'avantage de représenter des régions entières du monde, comme l'Atlantique ou l'Antarctique, qui ne figurent sur les cartes d'aucun pays, puisque personne (ou presque) n'y habite.

Utilisations

Une carte géologique est assez difficile à utiliser, mais on peut apprendre à s'en servir. Elle permet alors de se guider jusqu'aux endroits où l'on peut trouver des éléments qui nous intéressent : des fossiles particuliers, ou des minéraux, par exemple... Elle permet aussi de mieux comprendre le relief, la végétation ou même les cultures courantes dans chaque zone, ainsi que la présence et la circulation de l'eau en surface (rivières) et dans le sous-sol (nappes d'eau souterraine, sources...)

Gestion des territoires

Les cartes géologiques sont utilisées pour protéger des sources ou pompages d'eau potable en aidant à délimiter des zones à protéger spécialement des pollutions. En effet on saura assez bien sur quelle zone une pollution risque de se retrouver dans l'eau d'une source.

Ces cartes aident à savoir quels aménagements sont possibles ou non, ou avec quelles précautions (barrages, tunnels, bâtiments...)

Ressources géologiques

Les cartes géologiques sont très utiles à la prospection minière : lorsque l'on recherche quelque chose qui se trouve en profondeur, on ne va pas creuser n'importe où, au hasard, car ce serait beaucoup trop long : on commence par étudier la carte géologique de la région qui nous intéresse, pour voir s'il n'existe pas une zone où l'on a plus de chance de trouver ce que l'on cherche.

Les industriels sont à la recherche de ressources géologiques que l'on trouve dans les roches, comme certains gisements, de pétrole, d'uranium, ou d'autres minerai. Ainsi, par exemple, les scientifiques savent que l'on ne peut trouver du pétrole que dans des zones où les roches sont plissées d'une certaines manière ; en étudiant la carte géologique, ils peuvent savoir où se situent ces plis qui peuvent être des réservoirs de pétroles, et ensuite y réaliser des forages afin de vérifier si c'est bien le cas. Cela ne veut pas dire qu'ils trouveront du pétrole dans tous les plis qu'ils vont forer, mais, au moins, ils ne vont pas essayer de forer une roche où l'on est à peu près sûr qu'il n'y a pas de pétrole, ce qui fait déjà gagner beaucoup de temps. Le diamant ne se forme qu'à très grande profondeur dans la Terre, là où il est impossible d'aller. En étudiant la carte géologique, on peut repérer certains volcans très profonds qui ont pu faire remonter quelques diamants lors de leurs éruptions précédentes : c'est donc là que l'on va pouvoir chercher pour espérer en trouver.

Dans la recherche scientifique

Les ressources du sous-sol n'intéressent pas seulement l'industrie : les scientifiques utilisent les cartes géologiques pour explorer le sol, à la recherche de connaissances qui vont leur permettre de compléter les cartes, ou d'autres connaissances scientifiques.

Ainsi, par exemple, des scientifiques qui étudiaient les animaux disparus du Permien (il y a environ 300 à 250 millions d'années), à partir de fossiles découverts en Afrique du Sud et en Sibérie, ont remarqué sur la carte géologique que l'on trouvait au Niger des roches datant du même âge : une expédition a donc été organisée dans ce pays, afin de vérifier si l'on ne pouvait pas trouver d'autres fossiles, ce qui a été le cas, et de nouvelles espèces, comme le Nigerpeton et le Saharastega y ont été découvertes, ce qui a permis de compléter les connaissances sur les animaux de cette époque.

Voir aussi

Autres articles

Liens externes

Sources

Portail de la géologie   Tous les articles sur la géologie et les sciences de la Terre.
Portail de la géographie   Tout sur les continents, le climat, le relief...
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.