Chichén Itzá

Chac-Mool, dieu de la pluie, pyramide de Kukulcán.

Chichén Itzá est une ancienne ville maya située dans la péninsule du Yucatán, au sud-est du Mexique.

Chichén Itzá était certainement le principal centre religieux du Yucatán. Aujourd’hui, c'est un des sites archéologiques les plus visités de la région.

La présence d'une cité maya à cet endroit est due à la présence de deux puits naturels (cénotes) qui constituaient une ressource inestimable dans cette région dépourvue d'eau. Le nom de la cité est d'ailleurs dû à cette source d'eau souterraine : chi signifie en langue maya « bouche », chén « puits » et itzá « sorcier de l'eau », nom donné à la classe dirigeante de cette époque.

Site archéologique

Le site archéologique de Chichén Itzá demeure très énigmatique : il est notamment malaisé de dater chacun de ses éléments.

Pyramide de Kukulcán

Pour en savoir plus, lire l’article : Pyramide de Kukulcán.

La pyramide principale, dédiée au dieu Kukulcán, est connue sous le nom d'El Castillo (« le château » en espagnol). Haute de 24 mètres, 30 mètres avec le temple, elle porte quatre escaliers de 91 marches. Au sommet se trouve un petit temple qui contient un trône de pierre sculpté en forme de jaguar aux yeux de jade. La légende veut qu'au Xe siècle, Chichén Itzá ait été occupée par les Toltèques conduits par le légendaire Quetzalcoatl, le fameux « Serpent à plumes ».

Sous la grande pyramide se trouve une autre pyramide plus petite, découverte en 1936.

Observatoire astronomique de Chichén Itzá.

Observatoire

Grâce à l’observatoire, appelé caracol (« escargot » en espagnol), les astronomes mayas étudiaient les mouvements des astres, notamment ceux de la planète Vénus, attribuée au dieu Kukulcán.

Terrain de jeu de balle

Enserré entre deux grands murs maçonnés, un immense terrain rectangulaire était sans aucun doute dévolu à un sport de balle, sujet de légendes sanglantes. La balle devait probablement passer par un anneau de pierre sculpté, encore en place.

Temple des guerriers et temple des jaguars, Mille-Colonnes

Les fresques des temples des guerriers et du jaguar relatent la conquête de la péninsule par les Toltèques. Le temple du jaguar, construit sur une pyramide, est orné de deux piliers posés sur deux têtes de serpents.

Près du temple des guerriers se dressent les Mille-Colonnes. Chacune d'elles est taillée en forme de serpent à plumes.

L'un des deux puits sacrés accueille aujourd'hui les ébats sportifs des visiteurs.

Les puits

Les vastes puits ou cenotes sont situés à quelque distance du centre de la cité, reliés à celle-ci par un sentier bordé de murets.

Ces puits ont donné naissance à des légendes de sacrifices humains, aujourd'hui largement contestées, en tout cas minimisées par les spécialistes.

Bibliographie, sources

Histoire des peuples amérindiens - AmérindiensAztèquesIncasInuitsMayasOlmèquesToltèquesSiouxAlgonquins
Religions - Religion des ToltèquesReligion des Mayas
Sites archéologiques - Mexico-TenochtitlanChichén Itzá (Pyramide de Kukulcán) • DzibilchaltúnEl TajínEk' BalamTeotihuacanPyramide de CholulaUxmalPalenqueTikalCopánLignes de NazcaActun Tunichil Muknal
Lieux géographiques - Popocatepetl

Portail de l'Histoire   Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail de l'Amérique - Tous les articles sur l'Amérique.

20°40′58″N 88°34′07″O / 20.68278, -88.56861

This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.