Collège en France

Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Collège.
Enseignement en France
Enseignement primaire
Maternelle TPS - PS - MS - GS
Élémentaire CP - CE1 - CE2 - CM1 - CM2
Enseignement secondaire
Collège Sixième - Cinquième
Quatrième - Troisième
Lycée Seconde (générale et technologique ou professionnelle) - Première (L, ES, S, STI2D, STL, STD2A, ST2S, STMG, TMD, Hôtellerie) - Terminale (L, ES, S, STI2D, STL, STD2A, ST2S, STMG, TMD, Hôtellerie)
Enseignement supérieur
Modifier voir modèle  modifier

En France, le collège est un établissement d'enseignement en charge du premier cycle du secondaire. Il est la deuxième étape de la scolarité obligatoire. On y entre après l'école élémentaire et on en sort entre 15 et 16 ans.

Depuis 1975[1], il est devenu unique, c'est-à-dire que tous les enfants fréquentent les mêmes classes et reçoivent le même enseignement, quelles que soient leurs aptitudes. Avant le collège unique, les collégiens étaient répartis dans des filières (classique, moderne, transition/pratique) où ils recevaient un enseignement différent.

Organisation

Un collège en France

Les collèges ont le statut d'établissement : ils disposent d'un chef d'établissement et d'une certaine autonomie financière et de gestion. Ils sont gérés par les départements qui sont propriétaires des locaux et du matériel. Le département met ces équipements à disposition de l'Éducation Nationale pendant le temps scolaire. Les enseignants des collèges sont des professeurs certifiés[2]. Ils sont fonctionnaires et sont rémunérés par l'État.

Comme l'école primaire, le collège est divisé en trois cycles au sein desquels se répartissent les quatre classes du collège : la Sixième, la Cinquième, la Quatrième et la Troisième.

Cycle d'adaptation Sixième
Cycle central Cinquième
Quatrième
Cycle d'orientation Troisième

La vie collégienne

Un cours de maths en Cinquième.

Les collégiens sont présents au collège entre 25 à 30 heures par semaine. Les horaires hebdomadaires sont variables selon le niveau d'étude et les options choisies (à partir de la classe de Cinquième). Les horaires quotidiens aussi sont variables : il peut y avoir des heures de permanence[6] et la pause pour le repas de la mi-journée pour les demi-pensionnaires.

Le CDI d'un collège parisien.

Pour les classes de Quatrième et Troisième, les journées sont souvent chargées.

Le collège propose aussi aux élèves de participer à différentes activités : les clubs. Ils peuvent aussi adhérer à l'association sportive du collège qui, sous la responsabilité des professeurs d'EPS, organise des entraînements et des compétitions entre établissements scolaires.

À la fin du mois de septembre, chaque classe (division) élit deux représentants des élèves (les délégués). Ceux-ci sont les porte-paroles de leurs camarades auprès des professeurs de la classe et de l'administration du collège. Ils participent au conseil de classe qui a lieu chaque fin de trimestre scolaire. Les délégués de classe élisent les représentants des élèves au conseil d'administration du collège.

Le principal désigne pour chaque classe un professeur principal. Celui-ci est chargé de coordonner l'équipe pédagogique qui intervient dans la classe. Il est l'interlocuteur privilégié des élèves et de leurs parents.

Les adultes dans un collège

Les personnels des collèges sont des fonctionnaires d'État (ou des régions pour les Atos), recrutés par concours au niveau national.

Collège d'enseignement général

Le collège d'enseignement général était un établissement scolaire qui accueillait des enfants entre 10-11 et 14-15 ans. Il permettait aux enfants issus des milieux populaires qui ne pouvaient être scolarisés dans le premier cycle des lycées (faute de moyens financiers ou d'éloignement) de recevoir un enseignement de type secondaire « moderne ». Créé en 1959, il fut transformé en collège d'enseignement secondaire en 1963.

Les élèves y recevaient un enseignement général dispensé par des professeurs d'enseignement général des collèges (PEGC), souvent des instituteurs qui avaient reçu une formation complémentaire dans deux disciplines (bivalence en lettres-langues ou lettres-histoire géographie ou mathématique-sciences). Les collégiens de plus recevaient un enseignement de travail manuel à partir de la classe de quatrième. En fin de classe de troisième, les élèves passaient l'examen du Brevet de l'enseignement du premier cycle (BEPC). Ensuite un petit nombre poursuivait leurs études dans le second cycle des lycées ou des écoles normales d'instituteurs ou d'institutrices. La plupart entrait dans des écoles de formation professionnelle en vue d'y obtenir un diplôme donnant accès à un métier.

Article à lire : Collège d'enseignement secondaire

Liens

Liens internes

Notes

  1. Loi Haby
  2. qui ont le CAPES ou plus occasionnellement agrégés, qui ont l'agrégation.
  3. Accompagnement personnalisé en classe de 6ème sur Eduscol.
  4. Ouverture sur le monde des métiers sur Eduscol.
  5. Séquence d'observation en milieu professionnel sur Eduscol.
  6. Autrefois appelée salle d'étude.
  7. Appelés anciennement personnel ATOS (agents, techniciens et ouvriers de service).
Portail de l'éducation   Tous les articles sur l'éducation, l'enseignement et les mouvements de jeunesse.
Portail de l'enfance   Tous les articles concernant l'enfance.
Portail France   Accédez au portail sur la France.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.