Contretemps (solfège)

En musique, le contretemps est un procédé rythmique. Il consiste à émettre un son sur un temps faible de la mesure ou sur la partie faible d'un temps, mais ce son ne continue pas sur le temps suivant ou sur la partie forte du temps suivant. C'est le contraire de la syncope. Le contretemps est un procédé souvent employé dans l'accompagnement musical de la mélodie dans la musique de variété

Force des temps dans une mesure

Dans une mesure tous les temps n'ont pas la même force; il en est de même pour les parties d'un temps.

Ainsi:

Dans chaque temps la première partie du temps est forte, l'autre partie (mesure à temps binaire) ou les deux autres parties (mesure à temps ternaire) sont faibles.

Contretemps sur les temps faibles d'une mesure

Des contretemps sur les temps faibles d'une mesure à quatre temps.

Dans l'exemple illustré ci-contre:

premier contretemps

- le premier son de la mesure est émis sur le deuxième temps (temps faible) mais il ne se poursuit pas sur le troisième temps (temps fort). - le troisième temps de la mesure (temps fort) est occupé par un silence (soupir).

second contretemps

- le second son de la mesure est émis sur le quatrième temps (temps faible) mais ne se poursuit pas sur le premier temps (temps fort) de la mesure suivante. - le premier temps de la deuxième mesure est un silence (soupir).

troisième contretemps

- le troisième son est émis sur le second temps (temps faible) de la seconde mesure mais ne continue pas sur le troisième temps. - le troisième temps (temps fort) est un silence (soupir).

quatrième contretemps

- le quatrième son est émis sur le quatrième temps (temps faible) de la mesure mais ne continue pas sur le premier temps (temps fort) de la troisième mesure. - le premier temps de la troisième mesure (temps fort) est occupé par un silence (soupir).

cinquième contretemps

- le cinquième son est émis sur le deuxième temps (temps faible) de la troisième mesure mais ne se poursuit pas sur le troisième temps. - le troisième temps (temps fort) est un silence (soupir).

Contretemps sur la partie faible d'un temps

Des contretemps sur la partie faible d'un temps.

Dans l'exemple illustré ci-contre (mesure à deux temps binaires):

premier contretemps
deuxième contretemps.

-le temps suivant, premier temps de la seconde mesure, c'est-à-dire un temps fort, commence par un silence (demi-soupir).

troisième contretemps

- le troisième son (valeur d'une croche) est émis sur la deuxième partie (partie faible du temps) du premier temps mais ne se poursuit pas sur la première partie du second temps qui est occupée par un silence (demi-soupir).

quatrième contretemps

-le quatrième son (valeur d'une croche) est émis sur la seconde partie (partie faible) du second temps de la seconde mesure et il ne se poursuit pas sur le temps suivant (premier temps de la troisième mesure) qui commence par un silence (demi-soupir).

cinquième contretemps

-le cinquième son (valeur d'une croche) est émis sur la seconde moitié du premier temps (partie faible du temps) et ne continue pas sur le temps suivant dont la première partie est un silence (demi-soupir).

Vikiliens pour compléter sur le rythme

Les différentes notions en solfège

Altération - anacrouse - bécarre - bémol - Clé - contretemps - dièse - mode majeur - mode mineur - gamme pentatonique ;
Intervalle - mesure - note - nuance - octave - partition - portée - ton ;
Quarte - quinte - rythme - seconde - septième - sixte - syncope - tempo - tierce ;
valeur de note.

Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.