Copán

Localisation de Copán, au Honduras.

Copán est une ancienne cité précolombienne, surtout maya, et aujourd'hui un grand site archéologique, situé à l'extrémité ouest du Honduras, en pleine jungle, tout près de la frontière du Guatemala.

Histoire

L'occupation du site remonte au XIIe siècle av. J.-C., mais la ville a connu son apogée bien plus tard, au VIIe siècle apr. J.-C., durant la période classique maya ; puis elle déclina à la fin du VIIIe siècle, avant de disparaître totalement au cours du XIIIe siècle.

On pense que le déclin de la cité est dû à des facteurs environnementaux : la forte augmentation de la population a rendu nécessaire l'extension des terres agricoles, au détriment de la forêt. La déforestation a été suivie de l'érosion des terres, progressive, mais irréversible.

La période de décadence est marquée par la construction d'immenses temples et autels sacrificiels monumentaux destinés à attirer la bienveillance des dieux.

Site archéologique

Le parc archéologique de Copán reste avec Chichén Itzá et Tikal l'un des grands sites mayas. Son plan, orienté selon les quatre points cardinaux, représente l'axe du monde. Le centre cérémoniel est composé d'une Grande Place, avec ses stèles, et d'une Acropole qui rassemble des temples et des autels sacrificiels.

La Grande Place

La Grande Place est célèbre pour ses stèles représentant les rois du VIIIe siècle.

Le jeu de balle, avec la Grande Place en arrière-plan.

Le terrain de jeu de balle

Le terrain de jeu de balle de Copán est le deuxième plus grand terrain d'Amérique Centrale, après celui de Chichén Itzá.

Le jeu de balle, également appelé jeu de pelote, était chez les Mayas bien plus qu'un simple sport : c'était un rituel religieux symbolisant la lutte entre les forces vitales du monde terrestre et la mort dans le monde inférieur.

L'Acropole

Acropole : tête de Pauahtun.

Située au sud de la Grande Place et du Jeu de balle, l'Acropole est un ensemble surélevé de structures à destination rituelle ou résidentielle. Son centre est occupé par les cours ouest et est séparées par la structure 16, le temple-pyramide le plus élevé de Copán.

La disposition architecturale de l'Acropole reproduit la topographie de l'univers selon les Mayas : le temple-pyramide correspond à une montagne, tandis que la place est l'équivalent de l'océan, sur lequel flotte la Terre.

L'Autel Q

L'Autel Q est un bloc de pierre sculpté d'1,50 m de côté, où sont représentés seize personnages assis jambes croisées. La partie supérieure est couverte d'hiéroglyphes qui racontent l'histoire dynastique de Copan. Le roi tire son pouvoir de ses ancêtres, avec qui il communique directement. Les souverains portent une espèce de turban que l'on ne trouve qu'à Copan.

L'escalier hiéroglyphique

L'escalier monumental porte le plus long texte maya connu, sculpté dans la pierre des contremarches. Le texte constitue une chronique de la dynastie copanèque.

Le temple Rosalila

La structure Rosalila, enterrée sous l'Acropole, doit son nom à sa couleur rose lilas. C'est un bâtiment à deux étages, décoré de masques en stuc.

Histoire des peuples amérindiens - AmérindiensAztèquesIncasInuitsMayasOlmèquesToltèquesSiouxAlgonquins
Religions - Religion des ToltèquesReligion des Mayas
Sites archéologiques - Mexico-TenochtitlanChichén Itzá (Pyramide de Kukulcán) • DzibilchaltúnEl TajínEk' BalamTeotihuacanPyramide de CholulaUxmalPalenqueTikalCopánLignes de NazcaActun Tunichil Muknal
Lieux géographiques - Popocatepetl

Portail de l'Histoire   Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail de l'Amérique - Tous les articles sur l'Amérique.

14° 50′ 19″ N 89° 08′ 30″ W / 14.83861, -89.1417

This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.