Corrosion

La signalétique des produits chimiques corrosifs.

La corrosion est le fait, pour un objet, de perdre sa forme à cause d'une réaction chimique. On en parle souvent pour les métaux, car les alliages de fer y sont très sensibles.

La corrosion est due le plus souvent à une oxydation. Dans le cas du fer par exemple, le dioxygène de l'air va réagir avec le fer pour produire de la rouille. Mais ce même fer peut être corrodé par d'autres oxydants, comme par exemple certains acides forts (acide sulfurique) ou encore le chlore gazeux. Dans ce cas, le fer deviendra soluble dans l'eau sous forme de sels. La vitesse de la corrosion augmente avec la température : un objet en fer peut mettre des années avant que la rouille ne soit visible, mais s'il passe au feu vif, il pourra rouiller en quelques heures.

Ces deux exemples illustrent deux problèmes différents :

La corrosion peut aussi s'appliquer à différents produits : par exemple l'eau de javel peut corroder le coton !

Matériaux « inaltérables »

Il existe des métaux qui ne sont pas spontanément corrodés : ils ne forment pas d'oxydes avec l'oxygène de l'air. C'est le cas des métaux nobles, qui ne ternissent pas avec le temps, tels l'or, le platine, le palladium. De même, les matériaux en céramique ou en plastique ne s'oxydent pas à l'air. Dans les situations où on ne veut pas de corrosion, on utilise ces métaux. C'était par exemple le cas dans les moteurs à explosions, où l'étincelle détonante était transmis par les vis platinées, qui supportaient les hautes températures de l'étincelle pendant des années sans se corroder.

Vocabulaire

L'action de corrosion est corroder. Un produit qui peut corroder est corrosif.

Portail des sciences  Tous les articles sur la physique, la chimie et les grands scientifiques.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.