Garonne

Le réseau hydrographique de la Garonne en France

La Garonne est un fleuve du nord de l'Espagne et du sud-ouest de la France. Elle parcourt 575 km ou 650 km, selon, qu'on inclut ou non, l'estuaire de la Gironde (75 km).[1]

En Espagne

La Garonne prend sa source en Espagne à 1 876 m d'altitude, au glacier de la Maladeta.

Le ruisseau glaciaire disparaît dans un trou, le trou du Toro, et ressort dans le val d'Aran, au goueil de Joueou (dans la langue du pays, cela signifie « l'œil de Jupiter »).

Ensuite la Garonne passe en France.

En France

Parcours

En France, la Garonne draine le Bassin aquitain. Elle traverse Toulouse, Agen, Bordeaux pour se jeter ensuite dans l'océan Atlantique dans l'estuaire de la Gironde qu'elle a en commun avec la Dordogne[2].

Régime et aménagement

Évaluation des prélèvements et retours au milieu 2000-2005
Canal latéral à la Garonne

Son régime hydrologique est lié à l'origine montagnarde de beaucoup de ses affluents. Jusqu'à Toulouse, elle est un gros torrent de montagne, renforcé par l'Ariège avec des hautes eaux de fin de printemps dues à la fonte des neiges tombées sur les Pyrénées, c'est un régime hydrologique glacio-nival.

À partir de Toulouse, sur sa rive droite, elle reçoit des apports du Tarn et du Lot. Ces deux rivières lui apportent des hautes eaux générées en fin d'hiver par la fonte des neiges du Massif central, ou en automne en raison des averses cévenoles.

Sur sa rive gauche elle reçoit les apports de la Save, du Gers et de la Baïse, rivières nées dans le piedmont des Pyrénées.

Le débit est modeste à Toulouse, où il est compris entre 10 et 400 m3 par seconde, mais devient important à Bordeaux (entre 400 et 1 000 m3 par seconde). Ses crues peuvent être redoutables.

La quantité d'eau étant insuffisante sur la plus grande partie de son cours, la Garonne n'est pas navigable : pour permettre la navigation fluviale, il a fallu creuser un canal latéral dans le prolongement du canal du Midi, qui avait été conçu par Pierre-Paul Riquet. L'ensemble porte le nom de canal des Deux-Mers.

Ce n'est qu'à partir de Bordeaux, atteinte par les marées de l'océan Atlantique, que la Garonne peut porter péniches et navires de mer.

Poissons migrateurs

Impact des barrages sur les espèces migratrices

La Garonne et l'estuaire de la Gironde constituent un axe de migration entre Atlantique et Pyrénées pour l'alose, l'anguille, l'esturgeon, la lamproie, le saumon atlantique et la truite de mer.

Les barrages ont bouleversé les écosystèmes ; ils empêchent également les poissons de remonter jusqu'à leurs lieux de reproduction. La mise en place de dispositifs de franchissement est très récente[3].

Les crues de la Garonne

Échelle des crues de la Garonne, Bastide de Cadillac-33

Voir aussi

Références

  1. « Garonne ». Encyclopédie Larousse. [Page consultée le 5 septembre 2008]
  2. Dossier de géographie sur Futura Planète
  3. Récapitulatif du comptage en station pour la période du 01/01/2017 au 15/09/2017
  4. Les drames de l'inondation à Toulouse en 1875, sur Gallica
  5. Averses continuelles après un été sec sur le Tarn, l'Aveyron et le bassin de la Garonne
  6. La Garonne déborde à Marmande et Tonneins
  7. La Garonne inonde les quais de Bordeaux
Portail Espagne   Tous les articles sur l'Espagne
Portail France   Accédez au portail sur la France.
Portail de l'eau   Tout sur l'eau, ses formes et les cours d'eau...
Portail de Toulouse   Tous les articles sur Toulouse et ses environs.

42° 38′ 59″ N  40′ 06″ E / 42.6498, 0.6683

This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.