Georges Méliès

Georges Méliès.

Georges Méliès (8 décembre 1861 - 21 janvier 1938), né et mort à Paris, fut un prestidigitateur puis un réalisateur de films. Il est un des premiers à avoir su utiliser l'invention des Frères Lumière dans une dimension artistique. Il a utilisé son passé de prestidigitateur pour inclure dans ses films des trucages qui sont les ancêtres des effets spéciaux.

Biographie

Studio où Méliès réalisait ses films.

Georges Méliès est né à Paris en 1861, son père possède une usine de chaussures de luxe. Il apprend la prestidigitation à Londres et, de retour en France, il présente quelques numéros de prestidigitation et devient journaliste et caricaturiste.

En 1895, la veille de la première séance de cinéma publique, il est invité à une répétition privée de la projection du Cinématographe des frères Lumière. Georges Méliès comprend tout de suite ce qu'il peut faire avec une telle machine et il propose d'acheter les brevets des frères Lumière ; mais ils refusent en prétendant que leur invention n'a aucun avenir. Méliès achète finalement un autre procédé, celui des Frères Isola. Il fonde sa propre société de production, la Star Film, et construit le premier studio de cinéma.

En 1896, Méliès projette dans son théâtre des films inspirés par ceux des frères Lumière, puis il réalise des petits films de fictions plutôt que des scènes de la vie quotidienne. De 1896 à 1913, Georges Méliès réalise près de 600 films, parfois d'une durée de une à quelques minutes, qui sont projetés dans des foires et sont considérés comme une simple évolution de la lanterne magique. Il réalise en 1899 son premier film important par sa durée (10 minutes), « L'Affaire Dreyfus ». Georges Méliès est notamment l’auteur des premiers films de science-fiction, de films historiques, d'aventures et d'épouvante de l'histoire du cinéma. Il est aussi considéré comme l'inventeur des « effets spéciaux ».

En 1902, son « Voyage dans la Lune » (un chef-d'œuvre mêlant illusions photographiques et innovations techniques) d'une longueur exceptionnelle – pour l'époque - de 16 minutes, remporte un grand succès jusqu'aux États-Unis. Selon l'historien américain Charles Musser, « Le cinéaste majeur des toutes premières années du nouveau siècle est sans conteste le parisien Georges Méliès, dont les films ont tous été piratés par les plus grandes sociétés de production américaines ». L'œuvre de Méliès est copiée mais il n'en tire aucun bénéfice financier, et les techniques de tournage progressent petit à petit sans qu'il puisse s'y adapter. La brillante carrière de Georges Méliès s’achève en 1913, il tombe alors dans l'oubli.

Dans les années 1920, il épouse une de ses anciennes actrices, Jeanne d'Alcy, et tient avec elle une boutique de jouets et de sucreries dans la gare Montparnasse, à Paris. Grâce Léon Druhot, rédacteur en chef du magazine Ciné-Journal, les surréalistes découvrent son œuvre dans les années 1930. Georges Méliès termine sa vie dans une maison de retraite avec son épouse ; il meurt en 1938 d'un cancer à Paris. Il repose au cimetière du Père-Lachaise, dans la 64e division.

Principaux films

Œuvres dans lesquelles Méliès apparaît en tant que personnage

Sources

Liens externes

Portail du cinéma   Tous les articles sur le 7e art et sur les cinéastes
Portail France   Accédez au portail sur la France.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.