Gladiateur

Fin d'un combat de gladiateurs (imaginée par un artiste moderne)

Du temps des Romains, les gladiateurs étaient des combattants entraînés à se battre entre eux dans les jeux de l'amphithéâtre, à des fins de spectacles.

Parfois, ils combattaient des animaux : ours, lions, sanglier, tigres etc. mais ils combattaient aussi d'autres gladiateurs.

Les gladiateurs étaient âgés de 22 à 23 ans. La plupart étaient des prisonniers de guerre , des criminels condamnés à mort, ou des esclaves vendus pour être des combattants, parfois des affranchis et des volontaires. Les esclaves pouvaient gagner leur liberté s'ils gagnaient. Mais pour cela il fallait des heures d'entrainement, il fallait aussi que les propriétaires de ces esclaves soient d'accord pour les inscrire.

Les gladiateurs font partie d'une équipe appartenant à un entrepreneur de spectacles ou de riches citoyens. Ils doivent prêter serment de fidélité à un chef, le lanista. L'entraînement est très dur, mais les gladiateurs bénéficient d'une alimentation soignée et d'un suivi médical (ils coûtent chers à l'achat et à la formation, ce capital doit donc être bien entretenu).

Quand un gladiateur gît à terre à l'issue d'un combat, le public ou l’empereur donne son verdict. S’il lève le pouce et crie mitte !), le blessé a la vie sauve. S’il l’abaisse le pouve et crie Jugula , c’est la mort. La plupart du temps, ils étaient épargnés, car ils coûtaient très chers.

Les gladiateurs exerçaient un métier qui était très mal considéré, c'est un spectacle infâme. Mais il avait des vedettes qui étaient très populaires, considérés comme de véritables héros. Certains s'enrichissaient, devenaient très prospères lorsqu'ils se retiraient du métier. Mais, la plupart du temps, les gladiateurs ne connaissaient pas une fin si heureuse.

Origine des combats de gladiateurs

Au temps des Étrusques, on organisait des duels devant les tombes des défunts pour les honorer. Ces combats étaient bien sûr « pour de faux », mais si du sang était versé, on pensait que cela redonnait de l’énergie au mort.

Petit à petit, ces duels s'organisèrent : des porteurs de glaive, ou gladiateurs, se spécialisèrent dans les combats funéraires. Ils se déplaçaient d’enterrement à enterrement, pour présenter ce qui était déjà un spectacle. La famille du défunt les payait pour leurs services.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les nobles de Rome transformèrent ces enterrements en de véritables campagnes électorales ! Tout le monde était invité, l'organisateur offrait un spectacle de gladiateur (ainsi qu’un grand banquet) pour être populaire et ainsi être choisi pour une haute charge. Si l'enterrement était trop éloigné des élections, on retardait les jeux et le repas, si bien que les gens ont fini par oublier l’origine de ces combats, devenu simples spectacles.

Les dépenses occasionnées par l'organisation de ces combats (comme des autres jeux du cirque) étaient couvertes par le trésor public (les impôts) ou par des magistrats très fortunés qui visaient leur élection à des charges publiques.

Les différents types de gladiateurs

Cet article a été créé ou enrichi dans le cadre d'une classe.
Autres articles fruits d'un travail scolaire
Portail de l'Antiquité   Tous les articles sur l'Antiquité.
Portail Rome antique   Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.