Gros mot

Dans les BD, les gros mots sont représentés souvent par des illustrations : nuage, couteau, bombe...

Les « gros mots » ou mots grossiers sont des mots « à ne pas dire ou ne pas écrire »... Le juron est une expression de colère, de douleur ou de surprise qui nous échappe.

Les sortes de « gros mots »

Les gros mots peuvent être des mots :

« Gros mots » et « vivre ensemble »

Les gros mots sont considérés comme impolis ou ne faisant pas partie de « ce qui convient » ou des « bonnes manières ».[1]

Gros mots et insultes peuvent être liés : par exemple, dire à quelqu'un qu'il est con[2] ou idiot est une insulte, mais alors que con est un gros mot, idiot n'en est pas un. Les insultes sont souvent grossières ou familières.

L'usage des gros mots, tout comme la façon de réagir aux gros mots, dépend de la culture ou de la sensibilité de chacun, ainsi que du contexte (par exemple, dire un gros mot devant un professeur, une classe ou ses parents, ce n'est pas pareil que de le dire juste devant ses copains...).

Les « gros mots » dans la littérature

Notes et références

  1. Autrement dit, les gros mots ne font pas partie de l'étiquette ou de la bienséance.
  2. Le Robert Collège (2005), p. 281, définit le mot « con » comme un mot familier ou vulgaire, désignant à la fois le sexe d'une femme et un idiot ou un imbécile.
  3. Les gros mots : témoignage de Susie Morgenstern. Consulté le 5 décembre 2009.
Portail des langues   Tout sur les langues et la linguistique
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.