Heinrich Himmler

Himmler (à gauche) et son adjoint Reinhard Heydrich en 1938

Heinrich Himmler (1900-1945) est un homme politique allemand. C'est un nazi. Chef de la SS en 1929 et chef de toutes les polices allemandes dès 1936, il organise la terreur contre les opposants en les enfermant dans des camps de concentration. Dès 1942, il est l'un des responsables de la destructions des Juifs d'Europe en organisant les camps d'extermination. Il est aussi l'organisateur de la Waffen-SS qui combat les Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. Capturé par les Anglais, il se suicide en s'empoisonnant.

Himmler est issu d'un famille de la bourgeoisie catholique munichoise (son père était précepteur du prince héritier de Bavière). Il finit la guerre comme cadet (c'est-à-dire aspirant-officier) dans un régiment bavarois. En 1922, il obtient son diplôme d'ingénieur agricole. Militant nationaliste, violemment anti-communiste, il participe au putsch raté d'Hitler en novembre 1923 à Munich.

Il entre alors dans la SS et s'y fait remarquer par ses talents d'organisateur. En 1929, Hitler le nomme Reichfürher de la SS. Il fait de cette organisation le centre de formation de la future « élite » allemande. Après la prise du pouvoir par les nazis, dès février 1933, il est nommé chef de la police de Bavière. Nommé chef de la Gestapo en 1934, il est l'organisateur de la nuit des longs couteaux qui permet à Hitler de se débarrasser violemment des chefs de la SA. Malgré l'opposition d'Hermann Göring, il parvient à regrouper sous sa direction toutes les polices allemandes (Gestapo, service de renseignement ou SD, police criminelle et bien sûr la SS). Il est l'organisateur des camps de concentration où le régime nazi enferme ses opposants.

Dès 1942, il est le principal responsable de la mise en œuvre de la solution finale du problème juif, c'est-à-dire l'extermination des Européens de religions juive. Doué d'un grand sens de l'organisation et dépourvu de tous sentiments moraux, il organise l'arrestation, le transport et l'exécution des déportés dans les camps d'extermination qu'il installe dans les pays occupés par les armées allemandes. Il fait aussi procéder à des massacres de population et de résistants en Ukraine. Il est nommé ministre de l'Intérieur en 1943. Fin 1944, après l'échec du complot des généraux contre Hitler il renforce ses pouvoirs en particulier sur l'armée qu'il « épure » des officiers suspects. Il prend le commandement du groupe d'armées du Rhin, puis du groupe d'armées de la Vistule, mais il fait preuve alors d'incompétence militaire.

Au printemps 1944, il tente de négocier l'arrêt des combats avec les Anglais et les Américains, qui refusent. Il est désavoué par Hitler. Capturé par les Anglais, il se suicide le 23 mai 1945.

Portail de l'Allemagne   Tous les articles sur l'Allemagne.
Portail de l'Histoire   Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.