Instituteur

Une institutrice dans une école élémentaire de Madagascar. 2008

Un instituteur (institutrice au féminin) est la personne qui est chargée d'enseigner certaines matières ou compétences à des enfants, dans une école.

Quel est son rôle ?

Il est responsable des enfants qui lui sont confiés, durant le temps scolaire. Il doit donc veiller à la sécurité des enfants et à leur bien-être dans la classe.

Il doit suivre un programme qui dicte ce qu'il doit faire apprendre. En revanche, il est assez libre d'imaginer la meilleure façon de présenter une leçon.

Comment devient-on instituteur ?

Cela dépend des pays. En règle générale, il commence par aller dans une école spéciale pour apprendre son métier.

En Belgique, c'est l'école normale. En France, c'est l'IUFM (Institut universitaire de formation des maîtres). Durant cette période de formation, il suivra des cours de pédagogie (comment on fait apprendre) et des stages sur le terrain (il prendra une classe pendant quelques semaines).

Ce n'est pas très facile de devenir instituteur aujourd'hui, car beaucoup de personnes veulent faire ce métier mais les places sont limitées.

Comment l'appelle-t-on ?

Selon les pays, les régions, ou même les écoles, on appelle son instituteur de façon différente. Maître ou maîtresse, Monsieur ou Madame « Dupont » (par le nom de famille), Monsieur « Jean » ou Madame « Béatrice » (par le prénom), voire Maître « Jean » ou Maîtresse « Béatrice ». Parfois, simplement, par le prénom.

De même, selon les habitudes, les enseignants sont vouvoyés ou tutoyés. Cela n'a aucune importance, et dépend surtout des habitudes, des coutumes.

Le plus important est que les enfants comme les adultes trouvent un moyen simple de s'appeler et de se respecter !

Des différences selon les pays

Institutrice dans une école élémentaire de Hongrie (2008)

Chaque pays est libre de définir la formation, le rôle, etc., de ses instituteurs, ainsi que ce qui doit être enseigné. Ainsi, en France, le corps des instituteurs (le métier des instituteurs), est remplacé peu à peu par des professeurs des écoles. Pour les élèves, cela ne change rien.

En France

Les candidats pour être instituteurs passent un concours (seuls les premiers peuvent entrer à l'école des professeurs des écoles). À la sortie, s'ils réussissent les examens, ils sont sûrs d'avoir un poste. Ils peuvent enseigner toutes les matières, et sont capables d'aller en maternelle ou en élémentaire.

En Belgique

Tout le monde peut aller à l'école normale, à condition d'avoir réussi ses études secondaires. Cependant, pour avoir un poste, les enseignants doivent réussir leur examen et être engagés par une école. Il est donc possible de se retrouver au chômage en Belgique, même si on a réussi son examen. Les instituteurs belges ne donnent pas forcément toutes les matières : des professeurs spéciaux se chargent du sport, des cours de langue, ou encore de la religion (même dans les écoles publiques). Ceci peut être vrai pour une région mais pas forcément pour une autre. En France, l'éducation dépend de l'État, c'est la même pour tous. En Belgique, l'éducation dépend de la région linguistique (qui dépend de la langue parlée, il y a trois langues parlées en Belgique, on appelle cela des communautés linguistiques).

On distingue deux métiers différents : l'instituteur de maternelle ne peut pas enseigner dans l'école élémentaire et vice-versa (un enseignant de l'élémentaire n'enseigne pas en maternelle). Il faut donc, pour l'instituteur, faire un choix au départ.

Le chef des instituteurs

En France, le chef des instituteurs est l'Inspecteur de l'Éducation Nationale. Il vient voir tous les enseignants, généralement tous les trois ans, pour voir si le travail de l'enseignant est conforme aux lois. Il donne aussi des conseils et rédige un rapport où il écrit tout ce qu'il a vu de bien ou de moins bien. Il donne également une note sur 20 à l'instituteur.

En Belgique, il existe aussi des inspecteurs. Ils ont la même fonction qu'en France, mais ils ne notent pas l'enseignant. En revanche, le directeur d'école a plus de pouvoir qu'en France. C'est aussi le chef de l'école.

Depuis quand ce métier existe-t-il ?

En France, ce métier a été inventé juste après la révolution. Avant, l'éducation des enfants était donnée principalement par l'Église. Petit à petit, on a voulu :

Portail des métiers   Tous les articles sur les métiers.
Portail de l'éducation   Tous les articles sur l'éducation, l'enseignement et les mouvements de jeunesse.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.