Jules Barbey d'Aurevilly

Jules Barbey d'Aurevilly

Jules Barbey d’Aurevilly (né le 2 novembre 1808 à Saint-Sauveur-le-Vicomte, mort à Paris en 1889) est un écrivain français du XIXe siècle dont l'œuvre a pour principaux thèmes le morbide, l’anxiété, l’angoisse. Sa vie est notamment marquée par le fait qu'il s'est souvent éloigné de la religion avant d'y revenir.

Jeunesse

Jules Barbey d’Aurevilly naît un 2 novembre, jour des morts. Issu d’une famille anoblie au XVIIe siècle il est élevé dans une certaine austérité. A 19 ans il part étudier à Paris au collège Stanislas où il rencontre le poète Maurice de Guérin. Après l’obtention du baccalauréat il poursuit des études supérieures de droit à Caen. En 1833, il retourne à Paris où il fréquente des salons mondains et littéraires. C’est à partir de là qu’il devient un dandy à la manière de Brummel.

Œuvre

Influence

En vertu de son métier de critique littéraire, les oeuvres de Barbey d'Aurevilly n'ont pas fait l'unanimité chez ses contemporains. Ainsi Victor Hugo, Gustave Flaubert ou Emile Zola lui sont antipathiques. Il n'est pas reconnu comme écrivain de talent. Il trouve de la reconnaissance après sa mort surtout auprès des écrivains et poètes du mouvement symboliste : Anatole France, Mallarmé, Maurice Barrès ou André Gide.

Sources

Lien externe

Cet article a été créé ou enrichi dans le cadre d'une classe.
Autres articles fruits d'un travail scolaire
Portail de la littérature   Tous les écrivains, les poètes, les romans…
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.