L'Albatros (Poème)

Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Albatros.
Un albatros, vaste oiseau des mers...

« L'Albatros » est un poème écrit en 1861 par Charles Baudelaire, un célèbre poète français. Il fait partie du recueil des Fleurs du mal.

Commentaire

Ce poème raconte l'histoire de marins qui se moquent et torturent un albatros. Il est très célèbre pour son dernier vers :

« Ses ailes de géant l’empêchent de marcher ».

Alors qu'il est excellent au vol, cet oiseau a une démarche hésitante sur terre. Cet albatros est la métaphore du poète pour Baudelaire.

Le poème

L'Albatros

Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

À peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d’eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.

Voir aussi

Source

Portail de la littérature   Tous les écrivains, les poètes, les romans…
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.