Liste des souverains de Bretagne

Armoiries des ducs de Bretagne (1316-1514).

Au cours de son histoire, la Bretagne est gouvernée par des rois puis par des ducs ; plusieurs dynasties se succèdent.

Vers 830, le comte Nominoé est nommé « gouverneur » de la Bretagne (gubernans in Brittanniam) par l'empereur germanique et roi des Francs Louis Ier le Pieux[1]. Après la mort de l’empereur (840), Nominoé, qui souhaite que la Bretagne conserve son autonomie, se révolte contre le nouveau roi des Francs, Charles II le Chauve. Après plusieurs victoires des Bretons sur les Francs, l'indépendance de la Bretagne est reconnue par le roi des Francs.

Cette situation se maintient jusqu'en 1532, la Bretagne est alors rattachée à la France par le roi François Ier, veuf de Claude de France, duchesse de Bretagne, et père des deux derniers ducs de Bretagne.

Rois de Bretagne

Le roi Salomon de Bretagne (portrait imaginaire).

Plusieurs prétendants se disputent alors le trône, dont Pascweten, comte de Vannes et de Nantes et gendre de Salomon, puis le frère et successeur de Pascweten, le comte Alain de Rennes. Alain est finalement reconnu roi de Bretagne vers 890.

À partir de 913, la Bretagne, conquise par les Vikings, est sous la domination des ducs de Normandie. Les comtes bretons, dont Alain Barbetorte de Poher (petit-fils d'Alain Ier) et Juhel Bérenger de Rennes, luttent contre les Normands. Après plusieurs victoires contre les Vikings, la Bretagne devient en 936 un duché dont Alain Barbetorte est le souverain.

Ducs de Bretagne

Maison de Nantes

Alain III de Bretagne.

Maison de Rennes

Maison de Cornouaille

Geoffroy II Plantagenêt, d'après un manuscrit du XIVe siècle.
Arthur Ier de Bretagne.

Maison capétienne de Dreux

Jean III n'a pas désigné de successeur ; à sa mort, le duché de Bretagne est revendiqué par deux prétendants :

Une longue lutte pour posséder le duché oppose les deux camps à partir de 1341, cette lutte ne s'arrête qu'en 1365. La Guerre de Succession de Bretagne est aussi appelée Guerre des Deux Jeanne par les historiens car, après la mort de son mari Jean de Montfort en 1345, Jeanne de Flandre continue le combat au nom de leur fils.

En 1365, Jeanne de Penthièvre renonce à ses droits sur la Bretagne (Traité de Guérande).

Pour en savoir plus, lire l’article : Guerre de succession de Bretagne.

Maison capétienne de Montfort

Anne de Bretagne.

Maison capétienne de Valois-Orléans-Angoulême

À partir de 1514, la Bretagne est gouvernée en réalité par le roi de France, mari de Claude de France et père de François III et de Henri.

Notes et références

  1. Article sur le site Tourisme-Bretagne

Lien externe

Portail du Moyen Âge   Tous les articles sur le Moyen Âge.
Portail de la Bretagne   Accédez au portail sur la Bretagne.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.