Malthusianisme

Le malthusianisme est la théorie fondée par Thomas Malthus (1766-1834), un pasteur protestant et économiste anglais. Selon Malthus la population d'un pays augmente plus vite que la production des ressources (alimentaires en particulier) qui sont nécessaires pour assurer son existence.

Il est donc nécessaire de réduire l'accroissement de la population par des actions volontaires de limitation des naissances.

Les idées de Malthus

Malthus tire ses idées de la lecture des récits faits par de nombreux explorateurs et voyageurs qui à travers le monde avaient constaté que les peuples augmentaient le nombre de leurs individus plus que ne le permettait la quantité de nourriture dont ils disposent localement. La population tendrait constamment à croître jusqu'au maximum compatible avec les ressources vivrières dont elle dispose. Mais il va rapidement se créer un déséquilibre entre la population et les ressources. Car selon Malthus au cours de la succession des générations humaines, les ressources auraient une « croissance arithmétique » (progression 10, 20, 30 en ajoutant 10 à chaque étape) tandis que la population aurait une « croissance géométrique » (progression 10, 100, 1000 en multipliant par 10 à chaque étape).

La croissance de la population vient donc se heurter régulièrement à des freins ou des limites (nommés checks) qui font régresser, souvent dans la douleur, la population a un niveau supportable pour assurer la nourriture de l'ensemble. Ces checks sont de deux types : d'une part, les « obstacles répressifs » qui s'imposent de l'extérieur de façon brutale, ce sont les famines ou les épidémies, qui augmentent le taux de la mortalité ; d'autre part les « obstacles préventifs » qui regroupent les décisions conscientes prises en connaissance de cause pour freiner la croissance démographique, c'est-à-dire l'accroissement naturel. Pour cela il faut réduire le taux de la natalité : on recourt au célibat définitif ou le plus long possible avec recul de l'âge du mariage, on pratique abstinence sexuelle pour les couples mariés après avoir eu un nombre réduit d'enfants. Mais en temps qu'homme d'Église Malthus condamne le recours aux moyens contraceptifs ou à l'avortement. D'après Malthus, même chez les peuples dits primitifs, les obstacles préventifs existent, ce qui pour eux est le moyen de répondre à la loi naturelle du déséquilibre.

Les idées de Malthus étaient surtout dirigées contre les classes pauvres de la société anglaise. La population ouvrière était alors en forte augmentation du fait de l'industrialisation récente et importante liée à la première révolution industrielle. Ces ouvriers qui vivaient dans des conditions déplorables vu leurs faibles salaires, avaient de très nombreux enfants qu'ils avaient de grande difficultés à élever correctement (obligation du travail des enfants même très jeunes dans les usines).

En fait Malthus se montre partisan d'une croissance parallèle et harmonieuse de la population et des ressources, de la production et de l'emploi.

Les partisans de Malthus

Ces idées furent soutenues par les classes favorisées (peu concernées par le manque de ressources pour vivre confortablement) qui y voyaient la justification que les pauvres étaient eux-mêmes responsables de leurs situation.

Au Royaume-Uni, les idées de Malthus créèrent l'état d'esprit qui aboutit en 1834 à l’abrogation des anciennes « Poor Laws » datant pour certaines du XVIe siècle. Elles visaient à contrôler les pauvres et à leur « faire la charité ». De nouvelles lois furent votées qui conduisirent à la création des « Work House » (des hospices ou des asiles) où les populations les plus fragiles pouvaient trouver refuge, mais dans des conditions souvent effroyables.

Les idées de Malthus furent aussi défendues à la fin du siècle par des mouvements anarchistes et libres-penseurs, que l'on peut regrouper dans le mouvement néo-malthusianiste. Ils y voyaient le moyen de réduire la production de « chair à canon » (les futurs soldats) et de diminuer le volume de la main-d'œuvre dont l'abondance pesait sur les salaires et abaissait le niveau de vie des prolétaires. Mais ils étaient partisans de l'utilisation des moyens de contraception qui permettaient en outre de donner plus de droits aux femmes pour garder la libre-disposition de leurs corps.

Les opposants à Malthus

Les idées de Malthus furent fortement critiquées par les milieux chrétiens qui y voyaient la négation du devoir religieux de « croître et multiplier » qui est une injonction divine (Genèse). Les marxistes condamnèrent aussi le malthusianisme puisqu'en prétendant améliorer les conditions de vie des ouvriers, il détournait ceux-ci de la lutte jugée nécessaire contre le capitalisme.

Le malthusianisme économique

Le Malthusianisme économique est le mouvement de limitation volontaire de la production des biens afin qu'en en réduisant leur nombre (y compris par la destruction d'une partie de ce qui a déjà été produit) on maintienne leur valeur (un bien rare est cher) et la rémunération juste du travail fourni comme c'est le cas lors des crises de surproduction agricole en particulier

Portail de la société   Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.

Sources

This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.