Muraille et rempart

Cet article est à compléter. Il concerne l’Histoire.
Améliore-le ! (Aide)
Remparts de Montreuil-sur-Mer
Murailles d'Avila

Les murailles et les remparts sont les murs et constructions qui entourent et protègent un ensemble de bâtiments comme une ville.

Quand la fortification est faite de plusieurs tours reliées par un mur, celui-ci s'appelle la courtine.

Les murailles se développent au Moyen Âge, elles protègent les villes.

Les remparts apparaissent au XVIe siècle. La différence avec les murailles, c'est que celles-ci sont uniquement des murs épais, tandis que les remparts encore beaucoup plus larges sont remplis de terre, ce qui leur permet de mieux résister aux canons qui sont apparus à cette époque.

Les murailles servaient d'abord à se protéger des envahisseurs. Ensuite, elles ont servi aussi au seigneur ou aux autorités d'une ville à contrôler les ponts et les portes de la cité et également pouvoir instaurer des taxes et impôts.

À la fin du Moyen Âge, la population des villes explose et de nouveaux quartiers se forment en dehors des remparts. La circulation est alors plus libre dans les villes.

Au Mali, la muraille la plus célèbre est le Tata de Sikasso, qui avait un périmètre de 9,5 km, une épaisseur de 6 mètres à la base et 2 mètres au sommet et dont la hauteur variait de 4 à 6 mètres. Elle comportait 5 grandes portes verrouillées et a longtemps résisté à l'assaut de l'armée coloniale française[1].

Références

  1. Du Niger au golfe de Guinée par le capitaine Binger, 1887-1889
Portail de l'Histoire   Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.