Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal

Le musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal est un musée de la civilisation gallo-romaine situé à Saint-Romain-en-Gal, sur la rive droite du Rhône, en face de la ville de Vienne (Isère).

Le musée est construit en 1996 sur pilotis car, situé au bord du Rhône, il doit être au dessus du niveau de l'eau en cas de crue. Il comprend en plus du musée une salle d'expositions temporaires, une boutique, un restaurant et un centre de recherches qui reçoit des mosaïques de toute l'Europe pour les restaurer.

Façade du musée gallo-romain, vue depuis l'autre rive.

Musée

Collections

Le musée de Saint-Romain-en-Gal présente des mosaïques, des fresques, des objets et de nombreuses reconstitutions du site antique, par exemple sous forme de maquettes.

Peintures murales

Les fresques et peintures murales utilisent des pigments et d'autres matériaux. Il y a la fresque des échassiers, celle des lutteurs et d'autres peintures.

Reconstitutions et maquettes

Le musée expose la reconstitution d'un bateau transportant des amphores et des tonneaux, celle d'un salon et d'une chambre de l'époque romaine, avec des meubles, des maquettes d'entrepôts et d'habitations découverts lors des fouilles archéologiques.

Mosaïques

Une mosaïque est un art décoratif créé à partir de petits cubes taillés et parfois peints (les tesselles) pouvant être accrochés aux murs et au sol. On peut voir la grande mosaïque de Lycurgue et celle d'Orphée jouant de la lyre entourées d'animaux.

Le Châtiment de Lycurgue

Le Châtiment de Lycurgue, une mosaïque fragmentaire du musée datant du IIe siècle apr. J.-C., a été retrouvée au début du XXe siècle à Sainte-Colombe (wp), puis restaurée en 1977. Si elle est très célèbre, c'est d'abord pour ses qualités artistiques (plan mûrement préparé, impression de profusion très réussie pour l'époque) et aussi pour ses grandes dimensions (7.70 m x 5.25 m) : c'est pourquoi elle occupe une place centrale dans le musée.

Elle représente une des variantes du châtiment du Lycurgue (wp) racontée par Nonnos de Panopolis, poète grec du Ve siècle av. J.-C., dans le chant XXI de ses Dionysiaques.

Lycurgue, roi de Thrace, empêche le passage de Dionysos (ou Bacchus pour les Romains) sur ses terres et frappe Ambrosie, une des bacchantes qui s'occupait du jeune dieu. La suivante implore le secours de la Terre mère qui, répondant à son appel, s'ouvre et l'engloutit : Ambrosie renaît alors sous forme de vigne et, pour se venger, étreint de son feuillage Lycurgue et l'étrangle.

La mosaïque est formée d'une partie rectangulaire et d'une partie en demi-cercle, comme la pièce dans laquelle elle se trouvait. Au centre, Lycurgue est représenté donnant des coups de haches pour tenter de repousser la vigne. Sur un côté, on trouve Dionysos qui observe tranquillement la scène, en train de boire du vin et d'écouter une musique jouée par un de ses bacchantes.

Site archéologique

Mosaïque aux Xenia, dans la maison aux cinq mosaïques.

Ce site, qui s'étend au bord du Rhône, est un des plus grands ensembles consacrés à la civilisation gallo-romaine en France. Il a connu un fort développement dans les années 50 après J.-C. On voit que certains habitants de Vienne étaient riches par le luxe des villas, des grands thermes, et des nombreuses échoppes (boutiques).

Les fouilles

En 1967, on voulait construire un lycée sur ce terrain, car on ne savait pas qu'il avait été occupé par les Romains : on pensait qu'ils habitaient des maisons dispersées à travers la campagne. Mais dès le premier coup de pelle, on a retrouvé des objets antiques. On a alors décidé de créer un site archéologique et un musée.

La maison des Dieux Océans

Elle a été aménagée dans les années 160 avant J.-C. C'est une des plus vastes connues en Gaule. Les pièces de réception se répartissent autour de grands jardins à colonnades comportant des bassins et des jets d'eau.

La mosaïque aux Xénia

Elle couvrait la grande pièce de réception de la maison aux cinq mosaïques. On reconnaît de nombreuses représentations qui évoquent la table.

La voie romaine

Le réseau d'égouts, le trottoir et le dallage des rues en granite offrent une image étonnamment contemporaine de la ville.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

45° 31′ 46″ N  52′ 15″ E / 45.529471, 4.870931

Portail Rome antique   Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.
Portail France   Accédez au portail sur la France.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.