Mutilation

Cet article est à compléter. Il concerne la médecine.
Améliore-le ! (Aide)

La mutilation est le fait qu'un organisme ait été privé d'un organe ou d'un membre. Le terme mutilation désigne aussi bien la blessure elle-même que le fait de mutiler, c'est-à-dire l'acte d'enlever l'organe concerné.

Mutilations médicales

Parfois, la vie d'une personne est en danger à cause d'une maladie qui s'attaque à un organe ou un membre. Il est parfois impossible de guérir le patient sans enlever l'organe : on procède à son ablation (opération chirurgicale qui enlève un organe) ou à une amputation (enlever un membre). Par exemple, dans le cas d'une gangrène, suite à des engelures par exemple, il est possible d'enlever les membres qui pourrissent.

Mutilations suite à des blessures

En cas d'accident grave ou de blessure, par exemple en temps de guerre, un organe est parfois détruit ou détaché du corps. Les médecins peuvent garder en vie la personne blessée, mais pas réparer un bras écrasé par exemple. La personne va vivre avec un membre en moins : ce sera une mutilation. Les guerres produisent une multitude de mutilés, suite à des explosions, de mines antipersonnel par exemple.

Mutilations traditionnelles

Certaines cultures procèdent ou procédaient à des mutilations rituelles. Certaines sont aujourd'hui punies par la loi dans certains pays, mais pas dans d'autres. Les mutilations traditionnelles peuvent concerner les organes sexuels, comme par exemple dans le cas des eunuques. Ils peuvent aussi constituer un châtiment, comme le fait de couper une main à un voleur.

Portail de la médecine   Tous les articles sur la médecine, les médecins, les maladies...
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.