Navette spatiale Baïkal

Cet article est à compléter. Il concerne la Russie.
Améliore-le ! (Aide)
Cet article est à compléter. Il concerne l'astronautique.
Améliore-le ! (Aide)
La navette spatiale Baïkal en cours de construction.

La navette spatiale Baïkal, de son vrai nom OK-2.01, est la troisième navette spatiale russe. (Elle ne doit pas être confondue avec la navette spatiale Bourane dont le nom avant d'être Bourane était Baïkal). Elle n'a jamais été terminée à cause de l'abandon du programme en 1993 et sans être entièrement démontée, quelques tuiles ont été vendues sur Internet.

 États-Unis : Navette spatiale américaine (retraitée) - Enterprise OV-101 (démonstrateur exposé au musée) • Pathfinder OV-098 (maquette) • Columbia OV-102 (détruite en vol) • Challenger OV-099 (détruite en vol) • Discovery OV-103 (retraitée au musée) • Atlantis OV-104 (retraitée au musée) • Endeavour OV-105 (retraitée au musée)
 Union soviétique : Bourane (annulée) - OK-M OK-0.01 (démonstrateur) • OK-GLI OK-0.02 (démonstrateur exposé au musée) • OK-KS OK-0.03 (démonstrateur) • OK-MT OK-0.04 (démonstrateur) • OK-TVA OK-0.05 (démonstrateur) • OK-TVI OK-0.06 (démonstrateur) • OK-0.08 (démonstrateur) • OK-ML1 OK-0.15 (démonstrateur) • Bourane OK-1.01 (détruite au sol) • Ptichka OK-1.02 (entreposée au hangar) • Baïkal OK-2.01 (stationnée en aéroport) • OK-2.02 (entreposée et abîmée) • OK-2.03 (désassemblée)
 France : Hermès (abandonnée)
 Russie : Kliper (abandonnée)

(Pour modifier le modèle, cliquez ici.)
Portail de la Russie - Tous les articles concernant la Russie.
Portail de l'astronautique   Tous les articles sur les technologies de l'espace.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.