Neuf-Brisach

Neuf-Brisach, vue aérienne.
Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Brisach.

Neuf-Brisach est une commune française de 2000 habitants situé dans le département du Haut-Rhin, en Alsace (France).

Neuf-Brisach est un des sites fortifiés créés par Vauban. C'est un de ses derniers chefs-d'œuvres.

Histoire

Forteresse

En 1697, le roi Louis XIV redoute une attaque allemande entre Mulhouse et Stasbourg, où plus rien n'assure la défense des frontières : en effet, le fort de Vieux-Brisach est cédé aux Allemands moyennant la paix. Conscient qu'une invasion depuis ce côté pourrait lui être fâcheuse, le monarque commande la construction d'une forteresse sur l'autre rive du Rhin, appelée « Neuf-Brisach » par opposition à « Vieux-Brisach » qu'elle remplace.

Vauban, ainsi que son collaborateur local Jacques Tarade, sont mobilisés pour étudier soigneusement le projet. Pour l'occasion, Vauban, qui en est déjà à la fin de sa carrière, veut tenter le tout pour le tout en innovant un nouveau système de fortifications (wp). Il soumet au Roi son plan de fort octogonal, avec une tour à chaque angle, qui l'accepte pour 4 millions de livres.

La construction commence le 18 octobre 1698, dans une plaine alsacienne. Afin d'acheminer les pierres extraites dans des carrières 40 km plus loin, un canal (wp) est même creusé. En 1702, les fortifications sont complètement terminées. Les quatre remarquables portes sont confiées à l'architecte royal Jules Hardouin-Mansard. La ville peut commencer à se remplir : maisons, commerces et églises la peuplent progressivement, sans perdre de vue le rôle militaire des lieux.

La ville ne connaîtra pas d'aventures particulières, si ce n'est une occupation allemande au cours du XIXe siècle. Elle a beaucoup souffert de déprédations sur ses monuments pendant les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, mais sera sérieusement restaurée.

Une « cité idéale »

À bien des égards, la ville de Neuf-Brisach se rapproche du concept de « cité idéale », tradition qui prend racine dans l'Italie de la Renaissance. En effet, l'emplacement choisi, une plaine complètement vierge (« ex nihilo »), permet à Vauban de donner libre cours à son imagination, sans être contraint par le relief ou la topographie. Construit à la fin de sa vie, Neuf-Brisach est l'aboutissement de toute l'expérience architecturale de Vauban.

À l'intérieur des remparts, la ville suit un tracé régulier : toutes les rues de l'octogone convergent vers une place centrale, dont le centre est matérialisé par une grande colonne. Pas une rue ne dévie de son chemin naturel, pas un bâtiment ne déborde de l'alignement parfait : tout est soigneusement pesé et harmonisé. Les rues sont larges, afin de faciliter la circulation de la garnison au sein de la ville.

Plan-relief

Le plan-relief de Neuf-Brisach a été conçu entre 1703 et 1706 à l'échelle 1/600e. À l'époque de Vauban, le plan-relief est un outil commun : il permet avec commodité de se faire une idée d'une construction militaire.

Plan-relief de Neuf-Brisach

Voir aussi

Portail de l'architecture   Tout sur les monuments et les architectes célèbres.
Portail de l'Histoire   Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail France   Accédez au portail sur la France.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.